Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AMS-14C — Résultat en bref

Project ID: 43584
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Croatie

La datation avancée par le carbone arrive en Croatie

Nous entendons souvent parler de nouvelles découvertes archéologiques et les révélations étonnantes des âges estimés basés sur la technique de datation par le carbone 14 (14C), laquelle peut fournir des renseignements sur les dernières 40 à 50 000 années. Le financement de l'UE a permis la modernisation complète d'une installation de datation par le 14C en Croatie, et a aidé à bien placer les scientifiques des Balkans pour une future collaboration internationale et une application commerciale.
La datation avancée par le carbone arrive en Croatie
Le 14C radioactif pénètre les océans de la planète sous forme de carbonate. Il s'oxyde aussi en dioxyde de carbone qui est ensuite absorbé par les plantes et animaux vivants. Ainsi, on trouve du 14C dans tous les organismes ayant été vivants ainsi que dans la tourbe et les sédiments organiques, les océans, les lacs et les nappes phréatiques.

.Le Radiocarbon Laboratory du RBI (Institut Ruder Boskovic) à Zagreb a mené des techniques de datation par le 14C depuis 1969. Les méthodes actuellement employées nécessitent des échantillons de 2 à 5 grammes de carbone. Cependant, le développement de la méthode de spectroscopie de masse par accélérateur (SMA) pour le comptage direct de l'isotope 14C a permis l'application de la datation au 14C pour des échantillons dans la gamme du milligramme. En fait, on a appliqué cette méthode au linceul de Turin et aux manuscrits de la mer Morte.

La mise en œuvre de la SMA nécessite de convertir les échantillons de carbone en une forme de graphite. Les chercheurs au RBI ont développé le projet AMS-14C («Preparation of carbon samples for 14C dating by the AMS technique») pour entraîner les chercheurs et développer des méthodes de préparation du graphite, des techniques de mesures de la SMA et un logiciel de contrôle et d'évaluation des données permettant une modernisation complète de leurs installations et capacités.

De jeunes scientifiques et un chercheur expérimenté formé dans les locaux de SMA du Scottish Universities Environmental Research Centre de l'université de Glasgow (UGLA-SUERC) au Royaume-Uni et des experts du centre de recherche ont été accueillis au laboratoire RBI pendant deux semaines.

Les chercheurs ont acheté l'équipement et les matériaux nécessaires pour la préparation du graphite, mis à jour les voies de préparation et les techniques de mesure existantes et embauché des spécialistes en logiciel pour la nouvelle voie de préparation ainsi que pour développer une base de données intégrée.

Ainsi, le projet AMS-14C s'est traduit par la modernisation de la méthode de lignée de la datation par le 14C par comptage par scintillation liquide (LSC, de l'anglais liquid scintillation counting) ainsi que par une formation et une collaboration intensive avec des scientifiques de l'installation de SMA à l'UGLA-SUERC. Le laboratoire RBI est maintenant bien placé pour participer à de futurs projets de recherche internationaux. Le RBI et les Balkans devraient bénéficier de la création de nouvelles opportunités commerciales et la communauté internationale de recherche profitera sans aucun doute du financement de l'UE qui a permis un investissement dans le capital humain et l'équipement pour la datation par le 14C en Croatie.

Informations connexes