Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

GREEN-FUEL-CELL — Résultat en bref

Project ID: 503122
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: France

Une combustion propre du bois pour l'électricité

La gazéification de la biomasse, le processus d'obtention de gaz riches en hydrogène à partir de déchets organiques pour la génération d'électricité, gagne une attention croissante en tant qu'alternative et forme énergétique durable pour réduire notre dépendance aux combustibles fossiles et pour protéger l'environnement. Des chercheurs de l'UE ont réalisé d'énormes progrès en développant de nouvelles méthodes pour l'épuration des gaz de biomasse pour leur utilisation dans les piles à combustible avec d'importantes implications pour les objectifs énergétiques propres de l'UE.
Une combustion propre du bois pour l'électricité
Le processus de gazéification de biomasse implique le réchauffement de matières premières de chauffage comme le bois ou le charbon pour la décomposer en solide (char), liquide ou en gaz dans un processus appelé pyrolyse. Ces composants peuvent alors être gazéifiés pour produire de l'hydrogène ou d'autres gaz. Une fois refroidis, ils peuvent contenir des impuretés solides. L'un des plus grands obstacles à l'utilisation de la biomasse pour la génération d'énergie est la présence de goudron, qui se condense à partir d'un mélange gazeux lorsqu'il se refroidit (ce que l'on appelle point de rosée) et est responsable de l'encrassement, la perte d'efficacité et la production d'engorgements.

Le projet GREEN-FUEL-CELL («SOFC fuel cell fueled by biomass gasification gas») a été réalisé pour développer un système fiable, échelonnable et rentable pour décomposer le goudron et nettoyer le gaz produit grâce à des réacteurs de gazéification pour produire des gaz de qualité adaptés aux applications de piles à combustibles à oxyde solide (SOFC).Les chercheurs ont développé un réacteur TREC (Tar Reduction by Char) qui utilise l'une des méthodes les plus courantes pour réduire le goudron et nettoyer les composants organiques. Ils ont mené des expériences de pyrolyse et de réduction de goudron pour identifier le point de rosée du goudron. De plus, ils ont mené des expériences de modélisation pour évaluer le contenu inorganique du biogaz, ses effets sur les SOFC et le nettoyage à chaud des impuretés inorganiques.

L'équipe de recherche a produit un système intégré consistant en un réacteur de gazéification de bois et un réacteur TREC pour l'épuration des gaz associé à un ensemble de 30 piles à combustible. Ils ont fait fonctionner le système pour deux périodes de 100 heures en continu sans aucune dégradation du système, démontrant ainsi la faisabilité de production de gaz propres à partir de biomasse pour être utilisé dans une SOFC.

Le projet GREEN-FUEL-CELL a réalisé d'importants progrès en surmontant les obstacles d'encrassement du goudron dans l'utilisation de la biomasse pour les piles SOFC, tout en apportant de nouveaux renseignements et équipements d'intérêt aux nombreux partenaires industriels impliqués dans la gazéification de biomasse. Ainsi, les chercheurs ont considérablement augmenté l'utilisation potentielle de biomasse à faible émission et à haut rendement pour générer la demande en électricité tout en permettant de satisfaire les objectifs ambitieux de réduction de gaz à effet de serre.

Informations connexes