Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EU-MED AGPOL — Résultat en bref

Project ID: 502457
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: France

La libéralisation du commerce et ses conséquences

Une équipe de chercheurs a éclairci les effets possibles de la libéralisation du commerce agricole entre l'UE et les pays méditerranéens. L'étude apporte d'importantes informations sur les résultats probables pour les consommateurs et les producteurs européens, ainsi que pour les producteurs des pays méditerranéens.
La libéralisation du commerce et ses conséquences
Le projet EU-med agpol («Impacts of agricultural trade liberalization between the EU and the Mediterranean countries») cherchait à estimer et décrire les conséquences sur les pays d'Europe de la libéralisation du commerce agricole dans les pays méditerranéens.

Pour évaluer les changements dans les exportations depuis l'UE vers les pays méditerranéens, ce projet financé par l'UE s'est appuyé sur le modèle CAPRI (Common Agricultural Policy Regionalised Impact), très largement utilisé. L'Europe peut augmenter ses exportations de céréales, viandes et produits laitiers vers les pays méditerranéens.

L'estimation des conséquences des changements au niveau des importations de fruits, des légumes et de l'huile d'olive a représenté un problème. Il était en effet impossible d'utiliser les modèles annuels standard, compte tenu de la grande variété ou du caractère continu de ces produits, soumis à des règles et taxes douanières différentes.

Les chercheurs ont donc complété l'approche par modélisation avec des outils d'analyse quantitative et d'autres approches. Une approche de chaîne d'approvisionnement mondiale a par exemple été choisie pour les produits transformés de façon à examiner les interactions de la chaîne d'approvisionnement. Des panels d'experts ont été utilisés pour les pays méditerranéens considérés comme ayant un notable potentiel d'exportation.

Cette stratégie globale cherchait à comprendre le mieux possible les changements susceptibles de se produire en fonction des différents scénarios de libéralisation. Ces informations ont alors été utilisées pour obtenir des estimations quantitatives des conséquences sur les régions productrices européennes.

Les analyses du projet EU-med agpol ont abouti à plusieurs conclusions solides, concernant les effets néfastes potentiels pour l'agriculture européenne en cas de libéralisation du commerce avec les pays méditerranéens. Pour les fruits, les légumes et l'huile d'olive, les conséquences devraient être limitées, mais certaines régions de l'UE et certains producteurs de produits spécifiques pourraient subir un impact notable.

Au final, les pertes ne devraient pas être si importantes que cela. En fait, l'impact sur les pays méditerranéens sera probablement plus important que pour l'UE, car les consommateurs ont beaucoup à gagner de produits bien meilleur marché. Une autre conclusion de l'étude est que les conséquences de la libération du commerce avec l'UE varient d'un pays méditerranéen partenaire (PMP) à l'autre, les conditions d'accès aux marchés de l'UE différant largement entre les pays voisins du Sud.

Le consortium EU-med agpol a donc apporté de nouvelles connaissances sur les conséquences possibles pour les deux parties de la libéralisation du commerce agricole entre l'UE et les pays méditerranéens. Une meilleure compréhension des facteurs en jeu et des résultats contribuera à mettre en place des initiatives mieux informées dans les domaines concernés.

Informations connexes