Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

STEMSTROKE — Résultat en bref

Project ID: 37526
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Suède

Récupérer ses fonctions cérébrales

L'accident vasculaire cérébral décrit un état provoqué par l'interruption brutale de l'afflux sanguin dans certaines parties du cerveau. Les travaux d'un projet financé par l'UE ont permis d'obtenir d'importants progrès dans la compréhension de l'AVC ainsi que dans l'utilisation de la thérapie des cellules souches destinée à remplacer la perte de fonction cérébrale induite, ces progrès pourraient soulager les millions de patients du monde entier victimes d'un AVC.
Récupérer ses fonctions cérébrales
Le sang transporte l'oxygène et les nutriments à toutes les cellules de l'organisme, l'interruption de cet approvisionnement lors d'un AVC compromet donc fortement le fonctionnement cellulaire. Même si l'AVC est depuis longtemps une cause majeure d'invalidité et de décès, nous sommes toujours à la recherche de traitements réellement efficaces. L'un des domaines de recherche les plus prometteurs s'intéresse à la récupération de la fonction cérébrale en remplaçant les cellules perdues par des cellules souches.

Les cellules souches sont pour l'essentiel des cellules précurseurs embryonnaires capables de se différencier pour donner toutes les autres cellules de notre organisme. À l'âge adulte, nous hébergeons encore des cellules souches, mais en quantité beaucoup moins importante. Cette capacité de différentiation en fait d'excellentes candidates de remplacement des cellules lésées, leur utilisation nécessite toutefois une excellente connaissance des mécanismes leur permettant de survivre et de se différencier en cellules cérébrales plutôt qu’en cellules rénales afin que nous puissions peu ou prou en contrôler la destinée.Le projet Stemstroke («Towards a stem cell therapy for stroke») a justement été conçu pour étudier les mécanismes cellulaires et moléculaires de régulation des cellules neurales souches (NSC, pour neural stem cells) après transplantation dans un modèle animal (rat) des lésions cérébrales induites par l'AVC et pour analyser les mécanismes automatiques de réparation d'un cerveau adulte utilisant ses propres cellules neurales souches.

L'équipe de recherche a mis au point de nouvelles techniques d'imagerie in vivo ainsi que des tests comportementaux utilisés pour évaluer le cerveau humain. Ces deux méthodes combinées permettent de déterminer le degré et la localisation non seulement des lésions cérébrales originales mais aussi de la récupération fonctionnelle ultérieure. Un aspect du projet revêt une importance toute particulière, l'équipe a également développé le protocole d'une étude clinique évaluant la pertinence des données expérimentales pour les essais cliniques.

Enfin, le consortium a développé un modèle économique basé sur le système de santé suédois qui a permis d'obtenir une estimation du prix légitime de la thérapie par cellules souches. De simples ajustements de valeurs permettent de transposer facilement ce modèle à d'autres systèmes de santé européens.

Le projet Stemstroke a permis de faire d'importants progrès dans l'évaluation des lésions dues à l'accident vasculaire cérébral et leur récupération par thérapie cellulaire, ils permettent ainsi d'envisager le transfert rapide de ces recherches du laboratoire au patient. Ces travaux auront sans aucun doute des répercussions importantes sur la recherche et les études cliniques dans un futur proche.

Informations connexes