Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

REBECA — Résultat en bref

Project ID: 22709
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Allemagne

Une inscription plus simple pour les biopesticides

Un obstacle au processus d'enregistrement des biopesticides (ou ABC, agents biologiques de contrôle) en conjonction avec une étude d'analyse des risques facilitera l'utilisation de produits plus respectueux de l'environnement pour le contrôle des nuisibles.
Une inscription plus simple pour les biopesticides
Les biopesticides sont sûrs du point de vue durable et environnemental et permettent de contrôler les nématodes, les insectes, les maladies microbiennes et les algues. Cependant, l'utilisation commerciale des biopesticides commerciaux a longtemps été entravée par des procédures d'enregistrement long et complexe qui sont plus adéquates pour les pesticides synthétiques.

Pour replacer cette question dans un contexte global, il faut 23 mois aux États-Unis pour traiter les dossiers d'évaluation, par rapport à plus de 70 mois en UE pour les mêmes produits. En outre, pour avoir une idée de l'ampleur des biopesticides, les macrobiens, qui ne sont pas soumis à de telles restrictions, ont augmenté leur période de retournement de zéro à plus de 100 millions d'euros en l'espace de deux décennies. Conscient des limites imposées sur les biopesticides, l'objectif du projet Rebeca («Registration of biological control agents») était d'accélérer leur enregistrement sans compromettre la sécurité.

Les chercheurs de Rebeca ont évalué la situation légale actuelle pour les biopesticides dans des pays comme le Canada et les États-Unis où les biopesticides ont un accès bien plus simples aux marchés. La diffusion est un facteur clé pour s'éloigner de l'utilisation des substances chimiques synthétiques et passer aux biopesticides, Rebeca a développé un réseau de parties prenantes des domaines de l'industrie, des sciences, des autorités réglementaires, de la politique et de l'environnement. L'objectif était de faciliter la propagation des connaissances et de l'expérience dans la réglementation et la sécurité des biopesticides et d'identifier les domaines qui nécessitent davantage de recherche pour contribuer à la réglementation.

D'après des travaux de recherche, le projet Rebeca a dressé une liste de recommandations. Les biopesticides étant un groupe hétérogène, l'analyse des risques doit être spécifique. Par exemple, les microbiens sont de nature totalement différente des substances sémiochimiques qui fonctionnent par la signalisation, comme les phéromones ou les insecticides-appâts. Rebeca a également contribué à la définition des biopesticides qui sont peu risqués par nature et ont développé des procédures spécifiques d'enregistrement après avoir mené des tests d'analyse des risques.

Un site web présentant les dernières actualités, la législation et la sécurité dans ce domaine a été mis à disposition (http://www.rebeca-net.de/?p=999); il contient des liens aux associations et des sources d'informations. Les résultats de Rebeca serviront de base pour la réévaluation de la législation actuelle et d'orientation pour l'utilisation et le développement de biopesticides.

Informations connexes