Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

IMPACTS — Résultat en bref

Project ID: 37211
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Italie

Des archives de tissus pour la recherche clinique

Un consortium européen a développé des méthodes de préservation de macromolécules au cours de la fixation de tissus de patients et a établi des règles de mise en banque de matériel biologique pour l'utilisation de tissus archivés dans des travaux de recherche.
Des archives de tissus pour la recherche clinique
Le diagnostic histopathologique de tissus provenant de biopsies ou de thérapie chirurgicale est généralement réalisé sur des tissus fixés, imprégnés de paraffine, destinés à être conservés comme matériel d'archives dans les hôpitaux. L'accès à ces collections de tissus archivés est souvent complexe pour la pratique clinique car ces tissus sont généralement les seuls matériaux disponibles d'un patient pour une analyse moléculaire. De plus, les tissus archivés pourraient également être utiles en recherche clinique et translationnelle. Toutefois, certaines règles éthiques devraient être mises en place lorsque des tissus humains sont concernés, en plus du développement de techniques appropriées pour la préservation de macromolécules devant être étudiées, notamment l'AND, l'ARN et les protéines.

Pour résoudre cela, le projet Impacts («Archive's tissues: improving molecular medicine research and clinical practice») financé par l'UE a impliqué l'action coordonnée de 20 participants de 11 pays. L'objectif principal était de valider et de normaliser les méthodes moléculaires pour l'analyse d'AND, d'ARN et de protéines dans des tissus imprégnés de paraffine.

Les partenaires du projet ont développé de nouvelles méthodes permettant l'analyse de protéines dans des tissus fixés dans du formol, la méthode traditionnelle de fixation. De plus, de nouveaux fixatifs ont été testés pour préserver les macromolécules de la même manière que les tissus congelés ont été testés. Ces méthodes permettent l'analyse moléculaire au niveau des protéines, de l'AND ou de l'ARN directement sur les tissus dans le cadre d'un diagnostic clinique. Les directives pour ce type d'analyse ont été préparées par le groupe IMPACTS et publié par Springer Verlag en 2011, intitulé «Guidelines for Molecular Analysis in Archive Tissues», éditeur: Giorgio Stanta.

Le consortium a également développé des directives de mise en banque de matériel biologique pour les tissus archivés et a défini un réseau de mise en banque virtuelle de tissus archivés, annexé dans l'infrastructure européenne de banques de matériel biologique (BBMRI). De plus, des questions de bioéthiques ont été discutées pour aborder l'utilisation de tissus humains archivés en recherche clinique. Le projet s'est prolongé sous la forme d'une collaboration paneuropéenne avec la société européenne de pathologie et le BBMRI.

De plus, le projet Impacts a amélioré les méthodes actuelles de fixation de tissus pour mieux conserver les macromolécules d'intérêt et établir des règles de base pour l'utilisation de tissus archivés en recherche clinique. L'utilisation de matériel archivé sera d'un grand avantage pour la recherche clinique et permettra de renforcer nos connaissances sur divers maladies et cas pathologiques rares nécessitant un long suivi.

Informations connexes