Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NOVELTUNE — Résultat en bref

Project ID: 37378
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

Comment traitons-nous les nouveaux stimuli?

Le système nerveux s'adapte continuellement à un environnement en changement constant. Une étude européenne a étudié les mécanismes sous-jacents de la détection de nouveaux signaux par le système auditif.
Comment traitons-nous les nouveaux stimuli?
Entendre un son pour la première fois déclenche une cascade d'évènements différents du traitement de sons habituels. Le nouveau signal ou son est détecté dans la partie du cerveau appelé cortex auditif et entraîne des réponses électrophysiologiques associées aux nouveaux signaux et l'expression de gènes précoces immédiats (GPI). Ces évènements culminent en une plasticité synaptique, un terme utilisé par les neuroscientifiques pour indiquer les changements dans la puissance de signaux de transmission entre deux neurones. Toutefois, les mécanismes précis qui associent ces procédés restent peu compris.

L'objectif principal du projet Noveltune («Novelty tuning: behavioural, electrophysiological and molecular mechanisms of novelty detection») a été d'étudier des aspects spécifiques du traitement de nouveaux stimuli. Plus précisément, les partenaires du projet ont voulu comprendre comment les réponses électrophysiologiques sont impliquées dans la réponse d'un nouveau stimulus en plus de l'induction des GPI, la modulation des neurotransmetteurs et des changements synaptiques à long terme.

Cela a été possible en pré-exposant des animaux à un son et en les entraînant à entendre ce même son (stimulus connu) ou à un nouveau son (nouveau stimulus). Pour étudier comment la signalisation neuromodulatrice affecte le traitement de nouveaux sons, les scientifiques ont bloqué la sérotonine neurotransmettrice et ont observé une réponse altérée des neurones auditifs à la présentation des sons. Le consortium de Noveltune a étendu ces observations à d'autres systèmes sensoriels en étudiant les anormalités comportementales de patients atteints de schizophrénie connus pour avoir un filtrage sensoriel anormal de nouveaux stimuli.Dans l'ensemble, le projet Noveltune a offert de nouvelles informations dans l'interaction complexe des processus biologiques impliqués dans la détection de nouveaux stimuli sensoriels et comment ils traduisent un comportement spécifique. La délimitation de ces mécanismes aura d'importantes implications pour comprendre les maladies comme la schizophrénie et le développement de thérapies futures.

Informations connexes