Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

BIOMON — Résultat en bref

Project ID: 508208
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Allemagne

Des logiciels pour surveiller des lubrifiants plus «verts»

Une bonne lubrification est essentielle à un fonctionnement efficace des pièces en mouvement, dont elle prolonge la durée de vie. Des chercheurs financés par l'UE ont mis au point des lubrifiants respectueux de l'environnement et plus performants que les produits classiques, ainsi que des logiciels pour les surveiller.
Des logiciels pour surveiller des lubrifiants plus «verts»
Pour réduire les frottements et la chaleur résultante, on utilise classiquement des lubrifiants minéraux. Les soucis croissants face aux dangers potentiels de leur utilisation et de leur mise au rebut ont augmenté l'intérêt envers des graisses et des huiles plus «vertes».

Le projet Biomon («Towards long-life bio-lubricants using advanced design and monitoring tools») a été lancé pour mettre au point des biolubrifiants à longue durée de vie, à partir d'esters naturels très efficaces et de graisses biodégradables basées sur ces esters, mélangées avec des épaississants et résistant à la température et à l'oxydation.

L'équipe de recherche a étudié la friction, l'usure et la lubrification (la tribologie) des lubrifiants respectueux de l'environnement en présence de vis à billes, de roulements à rouleaux et d'engrenages. Les chercheurs ont développé des outils de simulation pour arriver à leurs fins en évitant les coûts d'un fonctionnement réel visant à évaluer l'usage à long terme, et les ont utilisés pour étudier la contamination artificielle et la dégradation des huiles et graisses.

Parmi leurs 40 formules de lubrifiants, les chercheurs ont produit et testé les 6 plus prometteuses. Toutes ont satisfait aux critères du label européen ECOLABEL, destiné à aider les consommateurs à choisir des produits plus «verts». En outre, lors de tests en situation réelle, toutes ont obtenu des résultats au moins équivalents aux produits commerciaux classiques.

L'exploitation de ces outils de simulation et de leurs résultats a conduit à des méthodes de surveillance de l'état des lubrifiants.

L'équipe les a intégrées dans un système logiciel accessible par le Web, afin de faciliter la création de programmes de maintenance des lubrifiants par les employés. Le système intègre l'analyse de l'huile et des vibrations, et envoie des alertes de différents niveaux en fonction de la mesure de l'usure.

Le projet Biomon s'est dont traduit par la mise au point de lubrifiants biodégradables et non-toxiques, entrant dans le cadre de la classification ECOLABEL. Ils se sont avérés plus performants que leurs concurrents minéraux, et peuvent conduire à des économies très importantes et à protéger l'environnement. En outre, l'utilisation d'huiles d'origine biologique pourrait stimuler fortement l'agriculture européenne en cultivant des huiles végétales comme sources d'esters naturels. Enfin, les chercheurs ont produit un outil de gestion de la maintenance des lubrifiants, susceptible de diminuer grandement les coûts de cette activité. La mise en œuvre des résultats du projet Biomon pourrait améliorer tout à la fois l'économie européenne et la qualité de l'environnement.

Informations connexes