Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RENEWITT — Résultat en bref

Project ID: 508600
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Danemark

Test non-destructif de grandes pales d'éolienne

L'Europe s'est fixé des objectifs ambitieux en vue de réduire sa dépendance envers les combustibles fossiles, ainsi que les rejets de gaz à effet de serre (GES). De même, de plus en plus de consommateurs européens bien au fait des avantages des sources alternatives d'énergie, soutiennent la conception et la mise en place d'installations fournissant une énergie renouvelable.
Test non-destructif de grandes pales d'éolienne
C'est la raison de la croissance du marché de l'électricité éolienne. Pour répondre à la demande attendue, les fabricants de pales d'éoliennes ont abandonné le métal au profit des plastiques renforcés à la fibre de verre, augmentant la taille et le rendement des éoliennes tout en gagnant sur le poids et les coûts. On manque cependant de techniques d'inspection non-destructive, rapide et exacte pour de grandes surfaces, ce qui a accru les coûts de fabrication et de maintenance ainsi que les périodes d'arrêt.

Le projet Renewitt («Development of new and novel automated inspection technology for glass reinforced plastic wind turbine blades») financé par l'UE visait à mettre au point les techniques d'inspection nécessaires afin que les fabricants européens de pales puissent utiliser les matériaux les plus adaptés et faire des économies. Le projet a donc cherché à optimiser l'efficacité des pales tout en renforçant la compétitivité des fabricants européens.

L'équipe du projet Renewitt a conçu quatre techniques de tests non-destructifs à l'intention des pales renforcées à la fibre de verre, permettant la détection précoce des défauts et dommages. Les chercheurs ont commencé par appliquer la radiographie numérique, qui a révolutionné l'imagerie en rayons X en remplaçant le film traditionnel par des capteurs numériques. Ils ont également fait appel à la shearographie, élargissant ses capacités à la déformation hors du plan et à la détection dans le plan. Ils ont aussi utilisé la thermographie active qui consiste à envoyer une courte impulsion d'énergie sur une surface et à détecter les défauts d'uniformité lors de son refroidissement. Enfin, l'équipe a employé deux types de détection par ultrasons.

Les chercheurs ont intégré toutes ces méthodes de test non destructif dans un seul système, contrôlé par logiciel et monté sur un robot d'inspection pour aboutir au système Renewitt d'inspection non destructive. Il peut atteindre toutes les parties de la pale, ne demande qu'un seul technicien pour son fonctionnement, et s'utilise aussi bien lors de la fabrication que de la maintenance.

Le projet Renewitt a donc mis au point les méthodes de test non-destructif nécessaires pour inspecter les pales d'éoliennes renforcées à la fibre de verre, ainsi que les moyens de les utiliser. La commercialisation de cette technologie peut renforcer considérablement la compétitivité des fabricants européens de pales d'éolienne, tout en réduisant les rejets de gaz à effet de serre et la dépendance de l'Europe envers les combustibles fossiles.

Informations connexes