Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INMARE — Résultat en bref

Project ID: 506427
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Italie

Le transport du futur sera impeccable

Les réseaux routiers et ferroviaires commencent à saturer. L'évolution vers le transport par voies navigables a été initiée par une équipe de chercheurs de l'UE qui a recommandé une révision complète des systèmes de transport maritime afin de résorber les problèmes liés à la demande qui ne cesse d'augmenter.
Le transport du futur sera impeccable
En raison de la pression accrue sur les réseaux routiers et ferroviaires européens, les entreprises de transport devront trouver à l'avenir des modes d'acheminement plus écologiques. Le transport par voies navigables représente une solution idéale et selon les résultats de la recherche actuellement menée, l'acheminement par bateau est capable d'assurer un service sûr, efficace et respectueux de l'environnement pour répondre à la demande croissante.

Le projet Inmare («Technologies and methodologies for safe, environmental-friendly and efficient shipping operations of the future») s'est attaqué à ce grand défi en abordant chaque domaine de façon précise. Ces derniers concernent le renforcement de l'efficacité à bord et à terre ainsi que les ressources humaines. Étant donné le caractère crucial des systèmes d'aide à la décision (DSS), l'idée d'un soutien renforcé par des réseaux de communications a été exploré Enfin, l'équipe du projet Inmare a examiné les moyens d'accroître la viabilité.

Une approche ascendante a été adoptée et les problèmes rencontrés par les armateurs et les opérateurs ont été rassemblés et interprétés à l'aide de solutions fournies par des groupes d'experts techniques et des institutions académiques et de recherche. Les recommandations du projet Inmare sur les aspects du transport maritime, notamment la sûreté, la sécurité et l'efficacité, impliquent une liaison plus étroite avec des technologies d'information et de communication (TIC) de pointe à la fois très performantes et abordables.Le système européen de navigation par satellite Galileo, associé à un système d'identification automatique (AIS), est considéré comme la réponse aux systèmes d'information et de surveillance du trafic des navires. L'ensemble de la chaîne logistique, en particulier les systèmes de surveillance spécialement destinés à la manœuvre des navires, l'intégrité des cargaisons et l'efficacité des opérations portuaires, devrait tirer profit de l'utilisation du système de positionnement de haute précision.

Quant à l'allègement de la pression sur les ressources humaines, le projet Inmare a recommandé une formation en ligne et l'utilisation de logiciels pour gérer les tâches sensibles aux erreurs et nécessitant une main d'œuvre importante. L'administration et la gestion des documents papier sont des candidats évidents. Par ailleurs, dans des conditions météorologiques défavorables, les systèmes de maintenance assistée par ordinateur et DSS peuvent être plus efficaces et moins stressants pour le personnel quand ils sont pris en charge par des solutions IT (technologie de l'information).

Pour améliorer la protection de l'environnement, les technologies de pointe proposées ne manquent pas. Les systèmes alimentés par pile à combustible, les autres technologies de propulsion et les systèmes de traitement des eaux de lestage ont tous été examinés à titre de possibilités.

Dynamiser les apports technologiques dans le secteur maritime aura sans aucun doute un impact positif sur son efficacité, sa sécurité et son statut «écologique». Le transport de marchandises par voie maritime sera une option plus compétitive pour les opérateurs et permettra de réduire la pression exercée sur les systèmes routiers.

Informations connexes