Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ECO-SOIL — Résultat en bref

Project ID: 508442
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Allemagne

Décontamination réussie des sols pollués d'un site industriel

Le projet ECO-SOIL («Innovative process for the on-site decontamination of soils») a proposé un système de nettoyage des sols pollués par des déchets industriels. Le procédé s'est révélé particulièrement adapté au traitement du sol sous les bâtiments et les infrastructures impossibles à déplacer, comme les stations-service et les aéroports.
Décontamination réussie des sols pollués d'un site industriel
Le sol et la nappe phréatique situés sous le site test ECO-SOIL avaient été préalablement contaminés avec de l'huile minérale et l'agent de nettoyage à sec PCE (connu sous le nom de tétrachloroéthane ou perchloroéthylène). Le traitement du site a été réalisé suivant la méthode ECO-SOIL, qui comprenait le perçage horizontal de trous dans le sol. Des cavités enfoncées dans le même nombre de trous parallèles percés à l'horizontale ont été remplies avec des matériaux absorbants biologiquesLes matériaux étaient constitués de charbon actif, à comparer avec les matériaux alternatifs suivants: de la tourbe, des écorces de pin et des polymères synthétiques. Après un laps de temps suffisant pour obtenir l'effet de décontamination désiré, le dispositif a été enlevé et le matériau absorbant analysé et, dans le cas des écorces de pin, régénéré en vue d'une prochaine utilisation.

Les écorces de pin modifiées et polluées par l'huile minérale pouvaient être facilement réutilisées après une biodégradation sous conditions contrôlées. Par contre, les hydrocarbures chlorés hautement volatiles tels que le PCE ont dû être détruits comme co-métabolite en ajoutant d'autres polluants au matériau absorbant.

Le système ECO-SOIL a été conçu, fabriqué et installé à l'endroit de forage le mieux adapté et qui tenait compte de l'état du sol. L'équipement comportait une perceuse montée sur un dispositif porteur et un lubrifiant, qui a servi à refroidir la perceuse. Des filtres ont été placés dans les trous pour le drainage des eaux souterraines et pour sécuriser les cavités de vingt-cinq mètres de long et de cinq mètres de large remplies avec un matériau absorbant différent.

Des échantillons de matériaux absorbants, de terre et d'eau provenant de la nappe phréatique ont été régulièrement analysés afin de déterminer leur taux en huile minérale et hydrocarbure chloré.

Par ailleurs, des tests ont été menés sur les micro-organismes vivant dans les matériaux absorbants utilisés pour la décontamination avec le système ECO-SOIL. Les scientifiques ont également étudié la réutilisation du matériau absorbant.

Des chercheurs ont appliqué la technique du projet financé par l'UE à un large éventail de sols contaminés et testé la performance de différents matériaux absorbants en vue d'établir des systèmes de sélection pour chaque type de contaminant. La réussite du projet a permis de traiter et de réutiliser de façon appropriée les sols pollués situés sous les bâtiments et les infrastructures.

Informations connexes