Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

GOFOR — Résultat en bref

Project ID: 6447
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Autriche

Gouverner la durabilité forestière

Les modes de gouvernance changent à mesure que l'élaboration de politiques évolue et l'Europe intègre ses lois. La sylviculture durable profitera sans aucun doute de ces nouvelles directions.
Gouverner la durabilité forestière
Les forêts européennes sont menacées par beaucoup de sources, notamment les bûcherons, les catastrophes naturelles et le développement désordonné. Le projet GOFOR («New modes of governance for sustainable forestry in Europe») financé par l'UE a évalué la gouvernance en développant des politiques et des recommandations concernant la gestion forestière. Il s'est penché sur les pratiques existantes, les hypothèses et les préférences des acteurs politiques, ainsi que sur les considérations socioéconomiques, politiques et écologiques qui ont un impact sur la gouvernance.

GOFOR visait à établir des recommandations efficaces pour la mise en œuvre de nouveaux modes de gouvernance dans ce domaine. Pour y parvenir, il a présenté ces modes et a évalué leur opérationnalisation. Il a également démontré que la théorie de la gouvernance offrait un grand potentiel pour ouvrir des voies et perspectives parallèles pour l'interprétation des processus de décisions politiques ainsi que pour les contenus et instruments politiques.

Les partenaires du projet ont souligné que la conception, la complexité et l'incertitude dans la gouvernance étaient interconnectées. Pour mesurer les effets des processus de gouvernance, le projet a analysé les résultats, les impacts et les issues. Les résultats comprenaient de nouveaux documents politiques, des lois, des stratégies et des plans, mais les véritables résultats biophysiques étaient difficiles à évaluer.

Le projet a conclu que la culture d'élaboration de politiques devait devenir davantage participative et impliquer plus de parties prenantes. Il a également révélé que la gouvernance aux niveaux local et régional est influencé par des politiques et conventions européennes et internationales.

Les nouveaux modes de gouvernance étudiés portaient sur la décentralisation ainsi que sur les changements dans le domaine des compétences, de la négociation et de la prise de décisions à des niveaux politiques et administratifs plus européens et mondiaux. Le projet a également souligné que le processus décisionnel politique traditionnel dans des cercles fermés parmi les hommes politiques, les fonctionnaires administratifs et les groupes d'intérêts organisés cèdent la place à une gouvernance plus transparente.

Enfin, GOFOR recommandait que la gouvernance en matière de sylviculture durable devienne plus participative et implique notamment des sondages, la coopération d'ONG (organisations non gouvernementales), des conseils consultatifs, etc. Ces nouveaux modes impliqueraient également une coordination intersectorielle (ISC), notamment en ce qui concerne la politique des ressources naturelles et environnementales, qui soutient l'élaboration de politiques d'intégration.

GOFOR a fourni d'importantes informations sur les modes de gouvernement et a ouvert la voie à de meilleurs paradigmes de gouvernance. Ceci contribuera à la durabilité du secteur de la sylviculture et de l'environnement.

Informations connexes