Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EUSUSTEL — Résultat en bref

Project ID: 6602
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Belgique

Cadre d'approvisionnement en énergie durable jusqu'en 2030

Des chercheurs financés par l'UR ont mené une analyse détaillée de la demande européenne actuelle et future en électricité et des technologies de production. L'étude visait à fournir des recommandations politiques menant à un approvisionnement énergétique durable, écologique et abordable jusqu'en 2030.
Cadre d'approvisionnement en énergie durable jusqu'en 2030
Le projet Eusustel s'est lancé dans la comparaison détaillée des formes d'énergie en tenant compte, entre autres, des coûts, des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de la sécurité de l'approvisionnement, et ce jusqu'en 2030; son objectif était de développer une feuille de route pour des programmes européens d'énergie durables pour les 20 années à venir.

Les coûts sociaux de la production d'électricité comprennent des coûts privés et externes. Les coûts privés incluent notamment des taxes environnementales sur les carburants et des charges sur les émissions de C02 qui peuvent varier d'une région à une autre et, à terme, au sein d'une même région. Une analyse des coûts privés a révélé que l'énergie nucléaire et l'énergie provenant du charbon ont des coûts similaires et se classaient parmi les meilleurs dans la comparaison. Cependant, les coûts privés associés à cette nouvelle technologie étaient considérablement réduits au fil du temps, alors que les coûts des technologies avancées mentionnées auparavant étaient minimaux en 2030. En fait, les chercheurs ont suggéré que la production d'énergie éolienne à terre serait la méthode la plus économique pour l'avenir.

Les coûts externes correspondent à ceux relatifs aux effets sur la santé humaine, les cultures et les matériaux entre autres. Les coûts présents et futurs les plus élevés étaient associés aux technologies du charbon et les moins élevés aux technologies de gaz naturel.

Une analyse des cas de figure pour 2030, comprenant la réduction des émissions de GES, la sécurité de l'approvisionnement et le coût prévoyait que le scénario actuel de l'UE en matière d'énergie n'était pas durable en termes d'émissions de CO2 (dioxyde de carbone) et de dépendances envers les importations. Les options futures les plus favorables concernaient les centrales de production d'énergie nucléaire et à gaz naturel ainsi que les centrales à charbon utilisant des processus de captage et stockage du carbone (CSC).

Les chercheurs concluaient que l'Europe doit diversifier ses fournisseurs et développer des programmes sur l'énergie nucléaire et durable si elle souhaite garantir son futur approvisionnement énergétique.

Eusustel a résulté en un grand nombre de prédictions concrètes et scientifiques concernant l'offre et la demande futures de l'Europe, et a rédigé d'importantes recommandations à l'attention des décideurs politiques, des chercheurs et de l'industrie. La mise en œuvre de ces recommandations pourrait bien aider l'Europe à réduire ses émissions de GES tout en renforçant la sécurité de son approvisionnement énergétique de manière économiquement faisable.

Informations connexes