Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RESPVIRUSES — Résultat en bref

Project ID: 37276
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

De nouveaux antiviraux contre de nouveaux virus

L'équilibre entre l'espèce humaine et les divers agents pathogènes est des plus délicats; l'apparition et la réapparition de virus en sont la preuve. Une nouvelle étude sur le système immunitaire des personnes âgées et sur de nouveaux virus de l'appareil respiratoire contribuera à découvrir d'autres antiviraux afin de réduire la mortalité et de gérer d'éventuelles pandémies.
De nouveaux antiviraux contre de nouveaux virus
Les virus attaquant l'appareil respiratoire sont bien connus pour leur faculté à muter. Ces dernières années, on a assisté à l'apparition d'un bon nombre de tels virus, comme le SARS et le H5N1 (virus de la grippe). Malheureusement, ils induisent de graves maladies respiratoires chez certaines catégories de patients, notamment les personnes âgées.

Le projet Respviruses («Immune response to respiratory virus infections and vaccination in elderly») financé par l'UE a étudié le système immunitaire de personnes âgées pour définir des stratégies antivirales adéquates. Les chercheurs ont étudié les parties acquises et innées du système immunitaire ainsi que leurs réponses à de nouveaux virus de l'appareil respiratoire comme le métapneumovirus humain (hMPV), le virus respiratoire syncytial (VRS) et le virus H5N1 de la grippe.

La plupart des adultes disposent d'anticorps contre le VRS, aussi a-t-on été surpris lorsqu'une étude clinique a révélé que l'infection par le virus résultait d'un manque d'anticorps. Le projet Respviruses a réalisé une base de données en ligne conservant plus de 2000 ensembles de données sur des infections et le statut immunitaire relatif à des virus de l'appareil respiratoire.

L'équipe de Respviruses a également utilisé un modèle animal vieillissant pour tester l'efficacité de thérapies basées sur l'ARN interférent (dans lesquelles de petits brins d'ARN peuvent inhiber les gènes du virus et le rendre inactif). Dans le cadre d'un nouveau test à haut débit, les chercheurs ont découvert six molécules d'ARNsi Dicer très efficaces contre le hMPV.

Le projet a réalisé une autre première, la culture du bocavirus humain. Cette nouvelle maladie s'attaque aux voies respiratoires inférieures.

Comprendre précisément la réponse du système immunitaire des personnes âgées aux nouvelles maladies de l'appareil respiratoire facilitera la conception de stratégies antivirales. Ceci réduira également la mortalité et la morbidité.

Informations connexes