Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MSCNET — Résultat en bref

Project ID: 37602
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Danemark

À la chasse aux cellules nourricières du myélome multiple

Des chercheurs en Europe ont étudié l'identité des cellules souches qui contribuent à propager les tumeurs dans le cadre du myélome multiple, un cancer encore incurable.
À la chasse aux cellules nourricières du myélome multiple
Ce cancer des plasmocytes conduit à l'accumulation de cellules anormales dans les os, ce qui interfère avec la production de cellules sanguines normales. Pour trouver un traitement, il faudrait comprendre la pathogenèse de la maladie. Pour le moment, on ne dispose que de thérapies pour prolonger la survie.

Une voie prometteuse est l'identification des cellules «nourricières» qui favorisent la croissance des cellules tumorales. Les recherches suggèrent que des cellules souches cancéreuses persistent dans les tumeurs, ce qui peut conduire à des rechutes ou à des métastases.

Le projet MSCNET financé par l'UE s'est dont attaché à identifier les cellules favorisant la croissance tumorale. La coopération entre les membres du projet leur a permis d'accéder à la cytométrie en flux (CMF) à plusieurs paramètres, à des tests en temps réel d'amplification en chaîne par polymérase (PCR), aux puces à ADNc et à la technologie PepChip. Ils ont également pu partager des prélèvements biologiques avec des informations cliniques spécifiques et des modèles animaux, pour étudier la transplantation in vitro et in vivo.

L'exploration complète de modèles murins et de lignées cellulaires a éliminé certains candidats potentiels tout en identifiant plusieurs cellules qui auraient pu avoir un rôle «nourricier». En particulier, dans le cadre d'un myélome murin, les plasmocytes malins CD138+ suffisent à favoriser la croissance de la tumeur. Le projet MSCNET a recommandé d'autres études car ce composant des cellules souches semble être très complexe.

MSCNET a créé une plateforme d'information susceptible de contribuer à déterminer avec exactitude les cellules souches et les cellules nourricières dans le myélome multiple. La mise au point d'une thérapie ciblée et durable pour ce cancer, comme son contrôle à long terme, dépendent de l'identification des cellules qui contrôlent la croissance de la tumeur.

Informations connexes