Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

HAEMOSCAN — Résultat en bref

Project ID: 508154
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Allemagne

Un meilleur contrôle des liquides corporels lors de l'hémodialyse

L'hémodialyse (HD) est une méthode d'épuration du sang qui prend en charge la fonction rénale lorsque ces organes ne sont plus capables de le faire. Financés par l'UE, des chercheurs mettent au point un dispositif simple qui pourrait minimiser l'inconfort et les complications de la dialyse pour tous ceux qui ont un besoin vital de cette procédure, une population importante et fragile.
Un meilleur contrôle des liquides corporels lors de l'hémodialyse
Les reins en bonne santé filtrent et nettoient le sang en éliminant les déchets, l'excès de liquide et de sels. Ils permettent également de maintenir l'équilibre ionique de certains ions comme le potassium ou le sodium et d'équilibrer la pression artérielle en combinant toutes ces fonctions.

L'hémodialyse est une méthode complexe, bien que standardisée, qui entraîne le déplacement d'un volume énorme de sang. En général, elle doit être effectuée plusieurs fois par semaine. Lors d'une dialyse, le suivi et le contrôle des volumes corporels restent difficiles, entrainant pour le quart des patients dialysés des complications aiguës en raison de l'instabilité hémodynamique générée. Cette instabilité est accompagnée d'une forte gêne, d'évanouissements et de nausées qui nécessitent de longues périodes de récupérations. Il n'existe actuellement aucune méthode qui soit capable de suivre en temps réel la distribution des volumes liquides avec une précision significative.

Les chercheurs du projet Haemoscan ont donc décidé de créer un système non invasif de capteur de bio-impédance, capable de prélever le sang directement au niveau de l'appareil d'hémodialyse et de corréler les mesures avec l'imminence des crises d'hypotensions susmentionnées, permettant ainsi au personnel médical de modifier les conditions de dialyse et de prévenir les complications.

Les résultats préliminaires montrent une différence claire de mouvement des volumes corporels pour les patients équipés du dispositif Haemoscan. Des analyses supplémentaires devraient déterminer la corrélation entre la pression d'hémodialyse et les mesures de bio-impédance, ce qui permettra de calibrer le dispositif.

Le lancement d'un tel dispositif sur le marché permettra probablement d'améliorer considérablement la vie des nombreuses personnes ayant besoin d'une dialyse. Ce système pourrait également stimuler la compétitivité des petites et moyennes entreprises européennes du secteur, encore largement dominé par de grandes multinationales qui fournissent une instrumentation technique largement basée sur le seul traitement.

Informations connexes