Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SORMEN — Résultat en bref

Project ID: 32493
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Espagne

Tri amélioré des métaux en vue du recyclage des composants électroniques

L'équipement électrique couvre un large éventail de produits allant des simples sèche-cheveux aux ordinateurs et téléphones portables complexes. Des chercheurs financés par l'UE ont appliqué des méthodes spectrales de pointe pour améliorer le tri et le recyclage des équipements, avec des avantages conséquents pour les entreprises, les consommateurs et l'environnement.
Tri amélioré des métaux en vue du recyclage des composants électroniques
Tous les objets reflètent, absorbent ou émettent des radiations électromagnétiques (EM) en fonction de leur composition spécifique. Les imageurs multi- et hyper-spectraux analysent «l'empreinte» spectrale des matériaux, permettant d'identifier leurs composants. Des chercheurs européens ont employé une technologie spectrale pour procéder au tri des métaux dans les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE).

Le projet Sormen financé par l'UE avait pour but de s'attaquer aux points faibles des méthodes de tri actuelles qui sont essentiellement manuelles, impliquant par conséquent de la main d'œuvre et du temps, et incapables de produire des matériaux parfaitement recyclés.

Les métaux non ferreux, tels que l'aluminium, le cuivre et le plomb, représentent environ 13 % du volume total des DEEE. Les techniques de recyclages actuelles produisent des fractions de déchets de petite taille qui contiennent toujours des quantités importantes de métaux non ferreux et d'acier inoxydable; ce qui réduit la valeur de la ferraille et ainsi le prix auquel les petites et moyennes entreprises (PME) de recyclage peuvent la vendre.

L'équipe de chercheurs a mis au point un algorithme de classification pour l'utiliser avec une analyse multi- et hyper-spectrale capable de trier parfaitement les métaux dans un échantillon. Jusqu'à présent, il était impossible d'effectuer une telle classification manuellement pour des pièces en métal de forme, taille et couleur similaires dans le spectre visible, comme c'est le cas avec l'aluminium et l'acier inoxydable.

L'algorithme a été intégré a une caméra, un module d'illumination, un module d'alimentation-transport-tri et un contrôleur afin d'obtenir un système entièrement automatisé pour trier les métaux non ferreux provenant des DEEE ainsi que la capacité de séparer l'aluminium de l'acier inoxydable; ce qui était auparavant impossible avec des méthodes conventionnelles.

L'équipe du projet Sormen a ainsi fourni un système automatisé pour le tri des métaux dans les DEEE. Le système a le potentiel d'accroître considérablement la compétitivité des PME européennes spécialisées dans le recyclage par une réduction du temps de travail et de traitement et une meilleure pureté du produit fini, permettant ainsi une revente à un prix supérieur. Par ailleurs, la commercialisation de la méthode pourrait aider à réduire les coûts associés à la destruction, l'enlèvement et la mise en décharge et contribuer à la durabilité, à l'échelle mondiale, du secteur des composants électriques et électroniques.

Informations connexes