Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RELCD — Résultat en bref

Project ID: 508212
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Autriche

Réutilisation et recyclage des écrans à cristaux liquides

Les écrans à cristaux liquides (LCD en anglais) sont utilisés dans de nombreuses applications allant des téléphones cellulaires aux jeux électroniques, en passant par les téléviseurs, et leurs ventes ne cessent d'augmenter. Des chercheurs financés par l'UE ont mis en point de nouvelles méthodologies de réutilisation et de recyclage qui promettent de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre (GES) résultant de l'incinération ainsi que de la contamination des eaux usées des décharges.
Réutilisation et recyclage des écrans à cristaux liquides
Un grand nombre des écrans LCD déjà vendus arrivent en fin de cycle de vie. Actuellement, le seul moyen de se débarrasser des écrans LCD est l'incinération ou la mise au rebut. Les deux méthodes sont onéreuses; l'incinération a des incidences sur le réchauffement climatique et les décharges publiques engendrent des problèmes de contamination de l'eau et des difficultés de biodégradation.

La Commission européenne a publié une directive appelant au démontage des écrans LCD d'une dimension supérieure à 100 cm2. C'est ainsi que le projet RELCD («Liquid crystal display re-use and recycling») a été mis en place pour concevoir de nouvelles méthodes de réutilisation, reconditionnement, retraitement, recyclage et mise au rebut visant à optimiser la récupération des dalles LCD.

Les chercheurs ont commencé par établir une procédure rapide et rentable pour déterminer si les écrans LCD étaient encore opérationnels. Ils ont ensuite développé une technologie pour remettre en état les écrans LCD encore opérationnels et les réintégrer à d'autres processus de production.

Concernant les écrans LCD non opérationnels, ils ont évalué leur capacité de réutilisation et de recyclage. Ils ont identifié deux composants LCD susceptibles d'être réutilisés après traitement. Pour le reste, les procédures de recyclage étudiées incluaient le démontage manuel ainsi que le traitement mécanique.

Les résultats du système pilote effectué en laboratoire ont démontré que le démontage manuel constituait globalement la stratégie de recyclage la plus efficace; le traitement mécanique représentant toutefois une solution possible pour les écrans LCD sans mercure.

En vue de se conformer à la directive européenne relative aux déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE), l'équipe a créé un test pour les substances dangereuses ainsi qu'une technologie de démontage et de recyclage respectueuse de l'environnement. Le projet RELCD a également fourni des conseils de conception, de fabrication et de recyclage durables des écrans LCD, qui serviront pour les prochains modèles.

La mise en application des résultats du projet devrait avoir un impact significatif en réduisant l'énorme volume de LCD dans les DEEE ainsi que dans l'incinération et la mise au rebut. Elle devrait être fortement bénéfique aux fabricants, aux consommateurs et à l'environnement.

Informations connexes