Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RECOAL — Résultat en bref

Project ID: 509173
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Autriche

Les Balkans occidentaux assainissent leurs pratiques

Soutenus par des efforts de l'UE, des municipalités, des agriculteurs et des centrales électriques des Balkans occidentaux ont introduit de nouvelles méthodes pour éliminer les résidus et scories de charbon qui contaminent l'environnement.
Les Balkans occidentaux assainissent leurs pratiques
L'élimination des cendres de charbon dans les Balkans occidentaux était considérée comme une source de pollution et de toxicité pour les communautés environnantes, déclenchant les appels à la lutte contre ce danger. Le projet Recoal («Reintegration of coal ash disposal sites and mitigation of pollution in the West Balkan area») a pris en compte les préoccupations de la région afin de trouver une solution viable.

Le projet financé par l'UE visait à évaluer les risques liés aux sites d'élimination des cendres, examiner les impacts socioéconomiques et tester de nouvelles méthodes rentables en vue de remédier au stockage des cendres de charbon, notamment par le traitement des eaux contaminées. Les objectifs du projet ont été atteints en combinant des approches écologiques, agronomiques, technologiques et socioéconomiques.

Les solutions spécifiques proposaient, entre autres, de recouvrir les sols de façon à réduire le transfert des éléments toxiques, ainsi que l'installation de systèmes de filtration et d'aération dans les environnements industriels. Les solutions impliquaient également la protection de la chaîne alimentaire en utilisant des variétés de cultures, méthodes de couverture du sol et amendements de sol à faible teneur en polluants. Parallèlement, des solutions économiques destinées à la réduction des poussières envisageaient un aménagement paysager avec des bandes enherbées et zones tampon contre le vent, la sélection de variétés, la rotation des cultures et des cultures intermédiaires pour obtenir une couverture végétale permanente.

Le traitement de la pollution des rivières locales était basé sur une nouvelle technique de filtrage du sol, en procédant par phytoextraction, rhizofiltration ou fixation chimique. Les solutions ont été développé conjointement avec des agriculteurs, des municipalités, des centrales électriques et d'autres parties prenantes.

L'équipe du projet a réalisé une évaluation complète de la situation, puis proposé les procédés et techniques nécessaires les plus viables. Elle a mené plusieurs tests et expérimentations pour garantir l'application des meilleures approches, en élaborant des outils décisionnels destinés à affiner la stratégie de traitement et de réintégration des sites d'élimination de cendres de charbon. Grâce à l'atelier de travail organisé à la fin du projet et la publication du guide sur les points pertinents, tous deux à l'intention des parties prenantes, ces dernières ont pu entrevoir un environnement plus propre et non pollué par les cendres de charbon.

Informations connexes