Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NACBO — Résultat en bref

Project ID: 500804
Financé au titre de: FP6-NMP

Expansion des nanotechnologies

Un projet financé par l'Europe a développé de nouveaux nanomatériaux et de nouvelles méthodes tout en améliorant les machines pour les utiliser. Ces nouveaux systèmes intégrés seront essentiellement employés pour le diagnostic moléculaire.
Expansion des nanotechnologies
Le champ d'applications potentielles des nanomatériaux semble infini. En passant du micromètre au nanomètre, le saut technologique n'est pas seulement quantitatif mais aussi qualitatif car il s'accompagne pour ces nanoparticules d'une taille s'échelonnant entre 1 et 100 nanomètres de propriétés radicalement différentes dont certaines obéissant aux lois de la mécanique quantique. Leur interaction catalytique avec les matériaux biologiques génère également de nouvelles propriétés pouvant être utilisées.

Le projet NACBO («Novel and improved nanomaterials, chemistries and apparatus for nanobiotechnology») s'est justement fixé pour objectif le développement et la commercialisation de ces nouveaux nanomatériaux. Les secteurs industriels ciblés par les partenaires du projet incluent par exemple, la science des matériaux, la chimie ou le support de machines-outils. Les applications les plus courantes se trouvant dans les secteurs du diagnostic moléculaire en biologie, de la santé, de la chimie, de l'ingénierie des procédés ou de l'environnement.

Les chercheurs du projet ont surtout travaillé avec des particules de carbone, de magnétite et de composés en silicium, ils ont également élaboré de nouvelles méthodes chimiques associées avec leur immobilisation, leur activation et la formation de surfaces nanoparticulaires. L'équipe s'est également concentrée sur les polymères de carbazoles utilisables dans les dispositifs photovoltaïques organiques. Les dendrimères, molécules dont la forme reprend celle des branches d'un arbre, constituent également les particules de base pour une fabrication économique et fiable de nanomatériaux fonctionnels.

Ils peuvent être utilisés pour la génération de boîtes quantiques capables par exemple de marquer des marchandises avec des marqueurs fluorescents invisibles utilisables en médecine légale ou pour générer des acides nucléiques fluorescents modifiés pour le contraste et l'identification. Les chercheurs ont également travaillé sur la manière d'assembler de nouveaux monomères nucléotidiques synthons afin de créer de nouveaux oligonucléotides.

Les nanotechnologies ont un potentiel énorme pour toutes les applications de suivi et de contrôle dans les secteurs du diagnostic médical, de la qualité alimentaire et environnementale en général. Les chercheurs NACBO ont axé leurs travaux sur la conception et la sélection de ligands susceptibles d'être utilisés pour l'immobilisation de nanoparticules dans les systèmes de détection.

Parallèlement au développement de nouveaux matériaux nanotechnologiques, les scientifiques ont testé les machines appropriées et de nouvelles méthodes d'essai in vitro ou utilisant des organismes vivants. Ils ont amélioré tous les procédés de diagnostics environnementaux basés sur des biocapteurs, des biopuces ou des matrices biologiques ainsi que les techniques d'imagerie comme la résonance magnétique nucléaire.

Le projet a mis sur pied un centre d'excellence en recherche et développement (R&D) dans le domaine des nanotechnologies. Le projet a réussi à rassembler des équipes de recherches chinoises, européennes, israéliennes et russes venant de l'industrie, de prestataires de services, d'agences gouvernementales ou de l'université.

Informations connexes