Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des économies considérables pour la technologie d'énergie solaire

L''exploitation de l''énergie solaire pour la production d''électricité représente une alternative propre et renouvelable à l''utilisation des combustibles fossiles, mais cette énergie n''a jamais été totalement utilisée jusqu''à présent en raison de son coût élevé. Des chercheurs financés par l''UE ont développé une nouvelle technologie pour un module solaire qui promet d''améliorer sa rentabilité.
Des économies considérables pour la technologie d'énergie solaire
Des chercheurs européens se sont penchés sur la réduction des coûts du composant central du système solaire, le module solaire, tout en renforçant son efficacité et sa durabilité et en élargissant le marché potentiel.

En particulier, le projet Crystal CLEAR («Crystalline silicon PV: Low-cost, highly efficient and reliable modules») s''est penché sur le développement d''une technologie permettant la réduction de l''utilisation de matériaux coûteux tout en introduisant des matériaux plus rentables, une augmentation de l''électricité de sortie des modules solaires et des coûts de production en masse plus bas, tout cela en s''assurant de renforcer la durabilité.

Les piles photovoltaïques (PV) en silicium de cristal étaient les premières piles PV à être commercialisées à grande échelle; certains d''entres elles provenaient d''un lingot de silicium fondu et recristallisé coupé en fines couches. Toutefois, les ressources en silicium diminuent, ce qui en fait un matériau cher.

Un concurrent à la technologie de couches de silicium est la production de modules de PV à films fins par le dépôt de matériau de PV sur un substrat céramique. Le projet s''est concentré sur la production de piles solaires à films fins en silicium de cristal comparables aux technologies ultrasophistiquées de fines couches, dites équivalents de couches, à un pris plus bas et en utilisant une alternative au silicium des piles PV actuelles.

Les chercheurs ont développé un équivalent de couches épitaxiales (EpiWE) et des techniques de traitement appropriées pour produire un module de démonstration de piles PV grandeur nature, le Superslice I.

L''analyse du cycle de vie a révélé une diminution du délai de récupération énergétique de 1,8 à 2,4 années pour l''Europe centrale, ainsi qu''une réduction de l''impact environnemental d''au moins 18-24%.

Le projet Crystal CLEAR a le potentiel de permettre à l''Europe de regagner sa part de marché dans le domaine des piles PV, qu''elle a perdue face au Japon ces dernières années, renforçant ainsi l''économie européenne grâce à la création d''emplois et de revenus. Réduire les coûts et renforcer l''efficacité tout en améliorant le profil environnemental des piles PV devrait renforcer la position de l''énergie solaire en tant qu''alternative à l''électricité traditionnelle et promouvoir son application générale.

Informations connexes