Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

METAMORPHOSE — Résultat en bref

Project ID: 500252
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Finlande

Manipulation de la lumière avec les «méta-matériaux»

Une nouvelle catégorie révolutionnaire de matériaux, les méta-matériaux, promet de changer la face de l'instrumentation électronique. Des chercheurs financés par l'UE ont placé l'Europe à la frontière de la recherche avec l'établissement d'un Institut virtuel (IV) sur le sujet.
Manipulation de la lumière avec les «méta-matériaux»
Les méta-matériaux sont des composés artificiels que l'on ne trouve pas dans la nature. Composés de réseaux de très petits éléments résonants métalliques, ils permettent la manipulation de champs électromagnétiques (EM) et d'ondes à des échelles de sous-longueur d'onde.

Le spectre EM inclut tous les types de rayonnement (de lumière) sous la forme de flux de photons classés selon leurs longueurs d'onde. Il se compose d'ondes radio, de micro-ondes, de lumière infrarouge, de lumière visible, de lumière ultraviolette, de rayons X et de rayons gamma. En fait, la lumière visible ne constitue qu'une petite partie du spectre EM.

La capacité à manipuler les ondes EM représente la capacité à manipuler la lumière de toutes les longueurs d'onde, ouvrant la voie à une série de nouvelles fonctionnalités qui n'étaient pas envisageables précédemment. En fait, l'une des implications les plus fascinantes est la capacité à rendre les objets invisibles.

Les chercheurs européens souhaitant faire de l'Europe un centre de recherche reconnu au niveau international dans ce nouveau domaine de découverte ont lancé le projet Metamorphose («Metamaterials organized for radio, millimetre wave and photonic superlative engineering»).

L'objectif scientifique était de développer de nouveaux types de méta-matériaux et leurs processus d'assemblage à grande échelle pour générer des améliorations d'antennes et d'ouvertures intelligentes et multifonctionnelles, des systèmes d'imagerie haute résolution et même le concept «smart skin» («peau intelligente»). Ce dernier est équipé de microcircuits mais colle au corps humain de manière souple, se pliant sans endommager les composants. Initialement, il doit être utilisé en biomédecine, permettant de mesurer une activité dans le cœur humain, les muscles ou même le cerveau.

Pour atteindre des objectifs scientifiques, le consortium a établi un IV (http://www.metamorphose-vi.org/) pour planifier et organiser des projets de recherche communs et améliorer la diffusion des connaissances. L'IV inclut un programme de troisième cycle avec apprentissage basé sur le web. Il héberge en outre un site d'emploi et organise une conférence annuelle internationale sur les méta-matériaux dans les micro-ondes et l'optique. Les publications d'informations dans ce domaine sont constamment mises à jour.

L'IV combine l'expertise de la physique des matériaux, de l'électromagnétique, de l'optique, du génie radio et de l'électronique. La création du projet Metamorphose promet de placer l'Europe en tête du nouveau domaine multidisciplinaire intéressant de méta-matériaux.

Informations connexes