Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DETEX — Résultat en bref

Project ID: 505908
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: France

«Sentir» le danger

Des chercheurs financés par l'UE ont mis au point un nouveau détecteur de gaz capable de repérer d'infimes traces d'explosifs dangereux, avec un minimum de fausses alertes. Cette technologie pourrait être importante pour divers systèmes de séparation et de détection des gaz.
«Sentir» le danger
La menace croissante du terrorisme international souligne la nécessité de disposer de systèmes fiables et sensibles afin de détecter des gaz dangereux, notamment les composés cycliques azotés présents dans les explosifs TNT classiques (2,4-dinitrotoluène, 1,3-dinitrobenzène ou 2,4,6-trinitrotoluène).

Des chercheurs européens ont lancé le projet DETEX pour mettre au point un système capable de détecter des traces de matériaux dangereux, avec moins de fausses alertes.

Les chercheurs ont déterminé que l'utilisation d'un polymère fluorescent amplificateur était le meilleur moyen d'atteindre une détection à haute sensibilité. Ils ont intégré ce polymère avec un autre polymère hautement sélectif, imprimé au niveau moléculaire.

Les polymères fluorescents amplificateurs renforcent le signal lors de l'interaction avec des substances données. De leur côté, les polymère à impression (ou empreinte) moléculaire sont conçus pour former des sites de liaison spécifiques à certaines molécules (par exemple un composé nitreux cyclique), avec une sélectivité relativement élevée et un faible coût, un peu comme un puzzle pour enfants où chaque pièce a son empreinte.

Les chercheurs de DETEX ont conçu et synthétisé divers polymères à impression moléculaire en vue de concentrer les vapeurs avec la détection par liaison sélective des composés nitreux aromatiques présents dans le TNT.

Les chercheurs ont également synthétisé des polymères fluorescents amplificateurs, stables à haute température et dans un environnement chimique corrosif. Après avoir conçu et intégré le système, ils ont caractérisé ses performances par rapport aux objectifs visés ainsi que la reproductibilité du temps de réponse. Ils ont enfin analysé des substances susceptibles de déclencher des fausses alertes, afin d'optimiser le système.

Le projet DETEX a donc mis au point un chimiodétecteur original pour des explosifs ou des drogues, capable de concentrer et de filtrer les vapeurs avant la détection. Le système s'est avéré très sensible, sélectif et d'un coût réduit, et devrait être utile dans de nombreuses applications de détection de gaz.

Informations connexes