Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EUGINDAT — Résultat en bref

Project ID: 502852
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Espagne

Des souris modèles pour une maladie rénale

Des chercheurs européens travaillent sur des maladies rénales développées sur des souris modèles afin d'étudier le rôle joué par différents transporteurs d'acides aminés. Les travaux de ce projet permettront d'élucider les mécanismes à l'origine d'un groupe de maladies rénales, les aminoaciduries primaires héréditaires (PIA, pour primary inherited aminoacidurias).
Des souris modèles pour une maladie rénale
Les aminoaciduries primaires héréditaires sont des troubles génétiques rares affectant l'absorption rénale des acides aminés. Des recherches poussées ont montré que la carence en certains transporteurs d'acides aminés constituait la cause principale de ces maladies. Malheureusement, les modèles précliniques permettant d'élucider les mécanismes moléculaires de ces maladies font encore défaut.

C'est pour remédier à cette situation que le projet Eugindat («European genomics initiative on disorders of plasma membrane amino acid transporters») financé par l'UE a été mis en place afin d'étudier ces maladies de manière approfondie en générant d'une part, une base de données cliniques des PIA et d'autre part, en développant des modèles animaux génétiquement modifiés permettant d'étudier le rôle des transporteurs d'acides aminés et de peptides dans la réabsorption rénale. Dans un premier temps, les scientifiques ont recueilli et rassemblé dans une base de données, les informations génotypiques et phénotypiques détaillées des patients atteints de PIA. Ces données génétiques ont permis d'identifier de nouvelles mutations associées à la maladie.

Combinée avec des études animales, cette base de données a permis aux chercheurs du projet de montrer que le transporteur rBAT/b0, +AT avait un impact sur la cystinurie, une maladie provoquée par un transport défectueux de la cystine et aboutissant à la formation de calculs rénaux. Le modèle animal généré par les chercheurs a permis d'identifier une molécule présentant une efficacité thérapeutique améliorée.

Les partenaires d'Eugindat ont développé 10 modèles knockout de souris (dont un gène spécifique est inactivé) qui leur ont permis d'établir la caractérisation fonctionnelle de plusieurs transporteurs d'acides aminés et de régulateurs importants de leur absorption. Associés avec la structure tridimensionnelle (3D) des transporteurs, ces modèles se révèleront très utiles pour mieux comprendre les maladies de la réabsorption rénale.

Informations connexes