Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MAX-INF2 — Résultat en bref

Project ID: 505977
Financé au titre de: FP6-INFRASTRUCTURES
Pays: Suède

Pleins feux sur la cristallographe par rayons X

Le fait de proposer davantage de formations et d'ateliers sur la recherche et les installations impliquant la cristallographe macromoléculaire aide les scientifiques de l'UE à exploiter cette technologie et concevoir de nouveaux matériaux.
Pleins feux sur la cristallographe par rayons X
La cristallographe macromoléculaire par rayons X (MX) est cruciale dans de nombreux domaines de la recherche, notamment pour déterminer la structure atomique de nouveaux matériaux. Le projet MAX-INF2 («European macromolecular crystallography infrastructure network 2») financé par l'UE cherchait à exploiter les infrastructures européennes en matière de cristallographe macromoléculaire par rayons X et à mieux former les jeunes scientifiques et autres acteurs impliqués dans ses utilisations.

Le projet a montré aux utilisateurs comment exploiter plus efficacement les installations de MX, contribuant à optimiser l'utilisation des sites et à générer des connaissances de qualité. L'une des plus importantes activités du projet a donc été la formation et l'utilisation des infrastructures, par des ateliers d'intégration impliquant des fournisseurs de temps de faisceau sur divers synchrotrons ainsi que des développeurs de cette technologie. Trois de ces ateliers conduits par le projet ont décrit les installations accessibles et contribué à exploiter plus efficacement l'infrastructure.

Le projet MAX-INF2 a également établi deux écoles de cours théoriques apportant des informations approfondies sur la métrologie de la cristallographe macromoléculaire par rayons X, et dévoilé de nouvelles approches et méthodes concernant l'utilisation de l'infrastructure et la conduite d'expériences.

Côté pratique, le projet a animé 23 ateliers couvrant divers sujets, depuis l'introduction à la cristallographe jusqu'à la science appliquée. Des problèmes comme les dommages dus aux rayonnements, la synchronisation et la conception de médicaments ont également été discutés, ainsi que le développement de nouveaux algorithmes pour les logiciels de pointe en cristallographie.

Ce projet intégré a regroupé des experts dans le développement de logiciels de biologie structurelle, afin de faire progresser la MX et de tirer parti de son potentiel. Cette approche audacieuse contribuera à mettre à niveau les installations de recherche, les outils et les opportunités dans le domaine de la cristallographe macromoléculaire par rayons X, revitalisant un secteur restreint mais important de l'expertise scientifique de l'UE, et soutenant l'économie européenne de la connaissance.

Informations connexes