Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FUNGENES — Résultat en bref

Project ID: 503494
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

L'atlas complet du génome

La recherche génomique européenne continue ses travaux après l'achèvement de la cartographie du génome humain. La recherche sur les cellules souches embryonnaires tente actuellement de dessiner un atlas qui permettra de savoir comment chaque gène se positionne dans un groupe spécifique et dirige, à partir de là, le développement de cellules spécialisées.
L'atlas complet du génome
Au-delà de la séquence complète du génome des mammifères, on retrouve la matrice qui va contrôler le développement et réguler les fonctions des organes tout au long de la vie de l'animal. L'information génétique sera utilisée par différents sous-groupes de cellules souches qui vont déterminer les nombreuses possibilités de développement et d'expression dans l'organisme.

Le projet Fungenes («Functional genomics in engineered ES cells») est une initiative européenne majeure dans le domaine de la recherche génomique; il cherche à cartographier les différents sous-groupes qui, à partir de cellules souches pluripotentes, vont donner naissance à des cellules hautement différentiées, et créer ainsi un atlas d'utilisation du génome mammalien au cours du développement précoce.

Le consortium multidisciplinaire d'experts était constitué de scientifiques renommés dans le domaine des cellules souches embryonnaires provenant des secteurs public et privé. Pour construire cet atlas génomique, les chercheurs de Fungenes ont utilisé des cellules souches de souris afin d'obtenir différents paradigmes ou modèles suivant différentes voies de développement.

Les chercheurs ont axé leurs travaux sur l'identification des gènes contrôlant le développement des cellules souches embryonnaires en cellules cardiaques, musculaires, vasculaires, graisseuses, hépatiques ou productrices d'insuline. Pour identifier la fonction de ces gènes, l'équipe du projet a développé de nouveaux outils cellulaires et moléculaires.

Elle a réussi à comprendre comment les cellules souches embryonnaires se renouvelaient toutes seules et «sélectionnaient» une voie de développement pour se différencier en cellules spécifiques d'un organe, un processus que l'on appelle l'obligation de lignée (en anglais lineage commitment). De nouveaux gènes thérapeutiques potentiels ont également été identifiés.

Les chercheurs ont ensuite élaboré des procédures de dépistage systématique à haut débit afin d'identifier de petites molécules susceptibles de cibler ces gènes lors de la cascade d'activation développementale. Ils ont développé une stratégie basée sur les cellules souches pour ces méthodes de dépistage.

Le projet a ainsi permis de construire une banque de données d'expression génomique et de génomique fonctionnelle. L'extension de ce socle génomique permettra aux chercheurs d'obtenir à terme une image complète des processus complexes contrôlant le développement des organismes mammifères ainsi que les outils pour concevoir de nouvelles molécules dont l'action sera parfaitement ciblée.

Informations connexes