Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FLOCAP — Résultat en bref

Project ID: 513144
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Allemagne

Renforcer les bactéries saines dans l'alimentation

Le financement européen a contribué au développement d'un nouveau processus d'encapsulation de «bonnes» bactéries. Ainsi, il serait fort probable qu'elles se retrouvent dans nos systèmes digestifs par la consommation des aliments dits «fonctionnels».
Renforcer les bactéries saines dans l'alimentation
Lorsque l'on entend parler de bactéries, on pense souvent aux infections ou aux antibiotiques. En réalité, le système digestif de l'homme est peuplé de bactéries qui lui permettent de rester en bonne santé. Les bactéries de la flore intestinale combattent les mauvaises bactéries, contribuent à la digestion et à l'absorption de nutriments et contribuent au fonctionnement immunitaire.

Toutefois, une variété de facteurs provoque un déséquilibre entre les bactéries bénéfiques et dangereuses, dont la maladie, une mauvaise alimentation, le stress et la surconsommation d'antibiotiques.

Étant donné l'intérêt croissant pour la prévention de maladie, le concept d'ajout de bactéries bénéfiques dans le but de produire des aliments probiotiques (ce qui signifie littéralement «en faveur de la vie») a le vent en poupe. Les probiotiques font partie des aliments fonctionnels, avec des additifs pour des fonctions spécifiques autres que la nutrition.

Les études sont mitigées mais les preuves indiquent que certaines thérapies probiotiques peuvent réduire les symptômes du côlon irritable, la maladie de Crohn et la diarrhée infectieuse ou associée aux antibiotiques.

Pourtant, les probiotiques ajoutés aux aliments peuvent également avoir des effets indésirables sur la texture des aliments. De plus, ils peuvent être partiellement endommagés lors de la fabrication, le stockage et même par l'acidité de l'estomac.

Des chercheurs européens ont donc tenté de développer un processus de micro-encapsulation pour préserver les probiotiques tout en s'assurant que les microcapsules soient suffisamment petites pour être intégrées aux aliments sans avoir un effet remarquable sur la texture.

Le financement offert par le projet Flocap («Novel flow focusing technology to produce microencapsulated probiotic bacteria for the food sector») a permis aux partenaires scientifiques d'exploiter ce marché potentiellement important.

Les chercheurs ont abordé le revêtement en polymère et un flux innovant se concentrant sur la technologie avec une nouvelle buse conçue spécialement à cet effet. Le traitement nécessite des conditions assez douces pour assurer des taux de survie bactérienne élevés, des tailles de capsules petites et uniformes et des processus de production de mise à l'échelle.

Tout en augmentant la demande publique pour des aliments sains, la technologie pourrait révolutionner le secteur alimentaire des probiotiques.

Informations connexes