Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PIBF — Résultat en bref

Project ID: 508141
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Hongrie

Diagnostiquer le cancer ou les complications de la grossesse

Des scientifiques européens se sont basés sur leur découverte du facteur bloquant induit par la progestérone (PIBF) pour concevoir un test de diagnostic qui permettrait de détecter les complications de la grossesse ou le cancer.
Diagnostiquer le cancer ou les complications de la grossesse
Le PIBF est une protéine naturelle indispensable à toute grossesse normale. Le taux de PIBF dans l'urine et le sang des femmes enceintes en bonne santé augmente au cours de la grossesse et diminue rapidement pendant l'accouchement.

Des travaux ont montré un taux de PIBF nettement inférieur chez les femmes présentant une grossesse à complications, mais aussi que le PIBF bloque la réponse auto-immune qui conduit normalement à la destruction des tissus en croissance rapide, comme le foetus.

La surprise est venue de la présence de taux élevés de PIBF dans les cellules tumorales, ce qui suggère qu'il constitue un marqueur essentiel pour leur découverte. Le projet PIBF financé par l'UE comptait mettre au point une nouvelle méthode de test pour diagnostiquer les tumeurs malignes, surveiller la thérapie anti-tumorale et diagnostiquer les risques d'avortement.

Les scientifiques du projet ont conçu et validé un dosage d'immunoabsorption par enzyme liée (ELISA) pour mesurer le taux de PIBF dans les fluides biologiques. Ce dosage n'a qu'une sensibilité et une précision limitées, du fait de la diversité biologique de la protéine testée, mais il s'est avéré d'une grande reproductibilité ce qui le rend idéal pour les tests entre plusieurs laboratoires.

Des réactifs conformes aux exigences de BPF ont également été produits, pour une utilisation du dosage en milieu clinique. L'étude de prélèvements cliniques a confirmé le rôle potentiel du PIBF dans certaines grossesses pathologiques, ainsi qu'une expression élevée chez certains patients cancéreux.

Cependant et comme d'autres tests de marqueurs de tumeur qui sont commercialisés, le test ELISA utilisé seul n'est pas assez spécifique et sensible pour être la seule méthode dépistage et de diagnostic. Ses créateurs espèrent néanmoins qu'en association avec d'autres tests de diagnostic, il contribuera à améliorer le diagnostic des grossesses pathologiques et des tumeurs malignes.

Informations connexes