Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

F AND F — Résultat en bref

Project ID: 513953
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: Israël

Les substances pharmaceutiques et la fertilité humaine en déclin

Trouver les raisons à l'origine de la réduction de la fertilité humaine a mené au lancement d'une initiative importante financée par l'UE pour étudier les effets des produits pharmaceutiques (PP) dans l'environnement.
Les substances pharmaceutiques et la fertilité humaine en déclin
Un déclin de la fécondité a été évoqué, ce qui a laissé supposer que l'alimentation pourrait être l'un des facteurs contribuant à ce problème. Le projet F AND F («Food and fecundity: pharmaceutical products as high risk effectors») visait à explorer les effets des substances chimiques environnementales qui agissent en tant que perturbateurs endocriniens (PE).

Avant le projet F AND F, peu de recherches avaient été menées sur les effets des PP et ce principalement en raison du manque de méthodes appropriées pour réaliser la concentration des substances chimiques suspectes à partir d'échantillons environnementaux et alimentaires. Pour aggraver le tout, on manquait cruellement d'essais de diagnostic rapides et peu coûteux.

Ainsi, les principaux objectifs de F AND F consistaient à identifier les PP qui pourraient affecter la fécondité humaine, à découvrir leurs moyens d'action et à développer des essais adéquats de criblage robotisé à haut débit (HTSA - high-throughput screening assays). En évaluant les risques posés par l'alimentation et l'exposition des populations aux PP, l'équipe de F AND F visait à déterminer les liens possibles entre l'alimentation et la fécondité.

Les chercheurs de F AND F ont étudié les effets et mécanismes d'action de cinq des principaux PE présents dans notre environnement, dont l'éthinylœstradiol (EE2) et la fluoxétine, un ingrédient actif du Prozac™. Les scientifiques ont utilisé des modèles murins pour évaluer la perturbation au niveau de la reproduction. Ils ont aussi étudié l'éventualité d'une perturbation par les PP de la jonction lacunaire dans la communication entre les cellules Sertoli, les cellules «nourricières» qui alimentent le sperme en développement.

F AND F est parvenu à développer une méthode de purification par immunoaffinité (IAP - immunoaffinity purification) sol-gel pour EE2, un composé œstrogénique commun. Ceci a permis l'analyse à l'échelle d'une partie par trillion à l'aide d'un système combiné de chromatographie en phase liquide et spectrométrie de masse (LC/MS). Associé à un essai de diagnostic par microplaque généré par le projet F AND F, on a pu prévoir le développement d'un HTSA avec une sensibilité extrême pour surveiller l'étendue de la contamination par les PP ainsi que l'exposition humaine.

À l'aide des procédures générées par le projet F AND F, la prochaine étape consistera à développer des stratégies de gestion des risques. Plus particulièrement, on pourrait établir une corrélation entre le régime alimentaire, le mode de vie et l'exposition humaine.

Le projet F AND F a rassemblé des experts du domaine toxicologique d'Autriche, du Danemark, de France, d'Israël et du Royaume-Uni. Ils ont créé une plateforme solide pour gérer le problème de la pollution environnementale par les PP.

Informations connexes