Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CISCI — Résultat en bref

Project ID: 511114
Financé au titre de: FP6-SOCIETY
Pays: Autriche

Un nouveau traitement des problèmes digestifs

Le chitosan est un polysaccharide fabriqué par les crustacés. Il est proposé en tant que complément alimentaire pour lutter contre le cholestérol et le surpoids. Un consortium européen a produit le chitosan sous de nouvelles formulations afin d'améliorer son ingestion, de réduire le dosage actuel et d'élargir ses utilisations.
Un nouveau traitement des problèmes digestifs
Outre l'hypercholestérolémie, on envisage d'utiliser le chitosan pour traiter la maladie cœliaque par sa capacité à séquestrer la gliadine, responsable de l'intolérance au gluten. La glucosamine, un dérivé du chitosan, est également commercialisée pour prévenir l'arthrite osseuse et favoriser la santé des articulations.

Cependant, la formulation actuelle n'utilise par les formes physiques et biochimiques les plus adaptées, obligeant la prise quotidienne de doses élevées. Les formulations actuelles en pilule pour le contrôle du cholestérol et du poids utilisent un chitosan semi-cristallisé, ce qui n'est pas la meilleure forme pour collecter in vivo les lipides et le cholestérol. Pour que le chitosan réagisse plus efficacement avec les sels biliaires, il doit atteindre l'estomac sous forme de solution ou s'y dissoudre immédiatement.

Le but du projet Chitosanperos financé par l'UE était d'obtenir de nouvelles formes physiques et formulations de chitosan afin de prévenir et soigner les maladies et dysfonctionnements du système digestif. L'idée du projet était de mettre le chitosan sous une forme spéciale, et d'augmenter sa surface, sa porosité, sa solubilité et sa compressibilité pour faciliter sa mise en comprimés.

Les scientifiques du projet ont donc conçu une méthode pour fabriquer des microsphères de chitosan par atomisation-séchage, qui s'est avérée idéale pour fabriquer des comprimés mais aussi mieux convenir pour enrichir la farine de blé. Le projet a produit et testé des pâtes et de la boulangerie contenant du chitosan, en vue de rendre ces aliments de tous les jours accessibles aux personnes atteintes de maladie cœliaque.

Des volontaires ont pris les nouvelles formulations de chitosan et suivi un processus complet d'évaluation médicale avec la surveillance du poids, l'analyse du sang, la mesure du taux plasmique de cholestérol et de bilirubine, et l'examen de la flore intestinale. Tel qu'il est envisagé, le traitement par le chitosan s'est traduit par une perte de poids et des avantages notables dans le cadre d'un régime contre la maladie cœliaque.

La diffusion commerciale des résultats de Chitosanperos devrait avoir un impact notable sur le marché des compléments alimentaires, et soulager de nombreuses personnes qui souffrent de maladies de l'appareil digestif.

Informations connexes