Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PEROXISOMES — Résultat en bref

Project ID: 512018
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Autriche

Un vaccin chimérique SARS/grippe

Les nouvelles techniques de biologie moléculaire ont facilité la mise au point de vaccins à base d'ADN viral, dans lesquels des épitopes viraux spécifiques sont exprimés après la vaccination. Les scientifiques européens ont ainsi mis au point un vaccin SARS inoculé par un virus grippal servant de vecteur.
Un vaccin chimérique SARS/grippe
Le virus du syndrome respiratoire aigu grave (SARS) a été découvert en 2003 après une sévère épidémie débutée en Chine et s'est étendue au monde entier. La pneumonie causée par le SARS peut conduire à une défaillance respiratoire mortelle, aussi les chercheurs dans le monde entier se sont attaqués à la mise au point d'un vaccin contre le virus.

Le projet SARS/FLU Vaccine («Development of a combined influenza/SARS vaccine») financé par l'UE a proposé de concevoir un vecteur basé sur la réplication du virus de la grippe atténué delNS1, afin d'inoculer les antigènes pour le coronavirus du SARS. Le virus de la grippe utilisé par les partenaires du projet a subi une délétion de l'antagoniste NS1 de l'interféron, que le virus utilise normalement pour désactiver la réponse du système immunitaire.

La création d'un vaccin chimérique grippe delNS1/SARS s'est fait dans l'espoir d'obtenir une forte réponse immunitaire de l'interféron. Les scientifiques ont utilisé la bioinformatique pour définir les antigènes SARS à exprimer par le vecteur delNS1. Ils ont ensuite validé in vitro et in vivo le potentiel immunogène des antigènes choisis, ainsi que les épitopes antigéniques responsables de déclencher l'action des cellules T et B.

Les données obtenues par le projet SARS/FLU Vaccine sur la sécurité, la stabilité et l'efficacité de l'expression des épitopes, ainsi que les résultats précliniques positifs, font du vaccin delNS1-SARS une stratégie prometteuse. Pour les partenaires du consortium, la prochaine étape est celle des essais cliniques de ce vaccin chimérique original.

Informations connexes