Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

QUALITYMEAT — Résultat en bref

Project ID: 510416
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: Pologne

Breveter le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est responsable de nombreuses pathologies chez l'homme, il entraîne une détérioration de la qualité de vie des personnes qui en souffrent et réduit leur espérance de vie. Un réseau scientifique européen tente d'en identifier les facteurs de risques environnementaux et génétiques afin de mieux le prévenir et le soigner.
Breveter le diabète de type 2
Ces cinquante dernières années, l'incidence du diabète s'est considérablement accrue, parallèlement à celle de l'obésité. Les complications à long terme du diabète comme par exemple les maladies cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux (AVC) figurent parmi les des principales causes de décès en Europe. Le diabète de type 2 qui est responsable de près de 90 % des cas de diabète est un disfonctionnement polygénique complexe provoqué par une combinaison de prédispositions génétiques et de facteurs environnementaux. La résistance à l'insuline dans les tissus cibles (muscle, tissu adipeux, foie) constitue l'un des évènements précoces du développement de cette maladie.

Le projet Eugene2 («European network on functional genomics of type 2 diabetes») financé par l'UE a axé ses travaux sur l'établissement d'un Réseau européen d'excellence cohésif et multidisciplinaire afin de favoriser la recherche dans le domaine du diabète de type 2. Des experts universitaires et industriels en génomique fonctionnelle, protéomique et bioinformatique ont ainsi uni leurs efforts afin de décrypter la pathogénèse complexe de cette maladie.

Le réseau a pu être mis en place grâce à l'intégration de plateformes de recherche communes activement utilisées par tous les partenaires du projet. Sur ces plateformes, les ressources, données et connaissances pouvaient être facilement partagées au sein du réseau et ce, d'une manière productive et efficace. De nouveaux réactifs, anticorps et procédures ont ainsi pu être développés et mis à la disposition de tous les partenaires du réseau. De plus, le succès de la diffusion, de l'application et de la validation de ces nouveaux réactifs par les experts d'EUGENE2 a suscité l'intérêt d'entreprises de biotechnologie en Europe. À ce jour, un contrat avec une entreprise espagnole a été signé et les réactifs issus de la recherche d'Eugene2 seront bientôt disponibles sur le marché.

Enfin, pour prévenir l'apparition du diabète de type 2, le consortium Eugene2 a établi un centre innovant de génotypage des parents au premier degré. Les chercheurs ont déjà identifié une pléthore de gènes de risques et en évaluent actuellement de nombreux qui le sont potentiellement. Ces travaux, cruciaux pour les études de prévention et les études thérapeutiques seront poursuivis même après l'achèvement du projet Eugene2.

Au cours de ces recherches destinées à mieux comprendre l'étiologie et les conséquences du diabète de type 2 les chercheurs ont pu identifier et caractériser fonctionnellement de nouveaux gènes. Ils ont pu établir le rôle de ces gènes dans différentes étapes pathogènes essentielles du diabète de type 2 et publié leurs résultats dans des revues scientifiques à fort impact. Le vif intérêt de la communauté scientifique a bien sûr stimulé une grande attention de la part des médias.

Les résultats obtenus par les partenaires d'EUGENE2 ont été publiés par le réseau mis en place, des publications scientifiques, des conférences et par les médias. Plus de 43 articles scientifiques conjoints et 187 articles reconnaissant les travaux d'Eugene2 ont été publiés en cinq ans. De plus, des centaines d'articles dans les médias et plusieurs émissions de radio ou de télévision ont reconnu l'impact des travaux d'Eugene2 en matière de santé, de développement pharmaceutique et de politique de santé publique.

Le réseau européen créé par EUGENE2 a ainsi renforcé et amélioré la prévention et le traitement efficace du diabète de type 2.

Informations connexes