Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AMIS — Résultat en bref

Project ID: 512093
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Pays-Bas

Imiter le système immunitaire pour lutter contre les bactéries

Les infections bactériennes sont de plus en plus difficiles à traiter en raison des mutations progressives entraînant une résistance aux médicaments. Des chercheurs européens ont exploité les caractéristiques de nouveaux composants antibactériens imitant les doubles activités des protéines naturelles antibactériennes.
Imiter le système immunitaire pour lutter contre les bactéries
La lutte contre les maladies contagieuses est sérieusement menacée par le développement de pathogènes résistants aux antibactériens. Il existe un besoin profond de stratégies thérapeutiques et de prévention antibactériennes innovantes et diversifiées.Trois voies sont possibles pour la conception de médicaments efficaces. La première est de cibler les régions cibles préservées des cibles protéiques peu perméables aux changements et donc moins susceptibles de développer une résistance. La seconde est la création de médicaments aux multiples activités et cibles menant au renforcement de l'action antibactérienne et à un faible développement de résistance. Enfin, la troisième voie implique les cocktails de médicaments de nombreux composants actifs de différentes activités et spécificités.

Le projet AMIS («Antimicrobials by immune stimulation») visait à la conception et l'évaluation de médicaments antibactériens innovants qui reproduisent les caractéristiques des protéines antibactériennes humaines. Les scientifiques d'AMIS ont associé les trois approches susmentionnées dans une méthode intégrative et innovante en utilisant le système immunitaire humaine comme modèle pour de nouveaux composés antibactériens. Étant donné que dans le système immunitaire humain, les antibactériens comprennent différents signaux dans une seule molécule, les chercheurs d'AMIS ont créé des molécules antibactériennes dotées de plusieurs caractéristiques.

À l'origine, les scientifiques ont rassemblé et étudié les propriétés d'une pléthore de molécules antibactériennes naturelles prometteuses identifiées ces dernières années. Se basant sur les informations dérivées des études antérieures, ils ont créé des protéines antibactériennes à double activité. Ces protéines sont capables, d'une part, de cibler les bactéries extra-ou intracellulaires, et d'autre part, d'affaiblir l'inflammation.

Dans le cadre du projet, d'importants outils d'évaluation de protéines antibactériennes ont été optimisés et validés. De plus, une variété de nouveaux composants dotés d'une activité antibactérienne ou anti-inflammatoire ont été découverts.

Les chercheurs ont également pu déchiffrer le mécanisme moléculaire exact d'action pour certains de ces composants, essentiel pour la conception de médicaments efficaces. De plus, les composants les plus prometteurs ont été sélectionnés pour la création de composants de fusion possédant de meilleures caractéristiques. Le premier composant de fusion vient d'être conçu et est en cours d'évaluation.

Le projet AMIS n'a pas généré de stratégie thérapeutique spécifique, mais a mis en avant les limites actuelles au développement de protéines antibactériennes contre la résistance antibactérienne. La raison de ces limites n'est pas seulement technique mais résulte plutôt d'un manque de connaissances fondamentales dans le domaine de la pathogenèse bactérienne et du système immunitaire inné.

Informations connexes