Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

BOVAC — Résultat en bref

Project ID: 512598
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Autriche

Prévention et diagnostic de la maladie de Lyme

Exploiter la génomique bactérienne pour identifier les antigènes immunogéniques pourrait contribuer au développement de vaccins prophylactiques contre de nombreuses maladies. Un consortium européen a suivi exactement cette approche pour la prévention et le diagnostic de la maladie de Lyme.
Prévention et diagnostic de la maladie de Lyme
La borréliose ou maladie de Lyme est transmise par les tiques infectées par une bactérie du gène Borrelia. La maladie se manifeste sous forme d'un trouble multisystémique, affectant de nombreux organes dont la peau, le système musculo-squelettique, le cœur et le système nerveux. Un traitement tardif ou inadéquat peut provoquer de sérieux symptômes nécessitant le développement de méthodes de diagnostic précoces et un vaccin préventif.

Le projet BOVAC financé par l'UE visait à identifier des nouveaux marqueurs pour le pronostic précoce de la borréliose et in fine développer un vaccin prophylactique. Le premier pas en cette direction a été un balayage sérologique des antigènes d'un patient atteint de la maladie de Lyme afin d'identifier les marqueurs de diagnostic candidats par les partenaires du projet.

Une approche de balayage à l'échelle du génome a été suivie afin de prévoir et d'identifier des protéines du Borrelia qui peuvent fonctionner en tant que marqueurs pour le diagnostic et en tant que cibles pour l'immunité protectrice contre la maladie de Lyme. En annotant le génome de Borrelia afzelii, les scientifiques ont pu identifier les antigènes candidats les plus courants impliqués dans la pathogenèse de la maladie.

Le projet BOVAC n'a pas seulement révélé des informations vitales concernant la maladie de Lyme sous-jacente, mais également a lancé les bases pour le développement d'un vaccin qui sera d'un grand bénéfice social.

Informations connexes