Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

IA-SFS — Résultat en bref

Project ID: 506008
Financé au titre de: FP6-INFRASTRUCTURES
Pays: Italie

Accéder aux accélérateurs de particules les plus avancés au monde

Des scientifiques financés par l'UE ont regroupé trois contrats connexes afin de mieux coordonner la recherche et l'accès aux installations analytiques les plus avancées au monde.
Accéder aux accélérateurs de particules les plus avancés au monde
Les installations analytiques les plus puissantes et pluridisciplinaires existantes sont appelées des sources de lumière synchrotron. Ces machines font tourner les particules chargées à des vitesses très élevées en utilisant un champ électrique et les maintiennent sur un axe circulaire fixe à l'aide d'un champ magnétique. Dans les synchrotrons, des matériaux sont étudiés et développés à l'échelle de l'atome pour des applications dans les domaines médical, de l'électronique, de l'énergie et également de la protection du patrimoine culturel.

Les lasers à électrons libres (FEL) sont basés sur un principe similaire. Les FEL sont des dispositifs ressemblant aux lasers présentant une intensité et des performances en terme de résolution temporelle uniques; ils produisent des explosions de lumière intense qui acquièrent des impulsions extrêmement rapides. Ils trouvent leur utilisation dans le traitement des matériaux, les composants électroniques et les applications d'énergie.

Le réseau européen des synchrotrons et FEL représente plus de 200 installations expérimentales, le plaçant au premier rang mondial en matière d'importance et d'avancée technologique. Au cours des dernières années, la Commission européenne a ouvert les portes de ces installations avec succès à tout utilisateur qualifié, en se basant sur le mérite.

Le projet IA-SFS («Integrating activity on synchrotron and free electron laser science») financé par l'UE visait à continuer à soutenir les utilisateurs et, en particulier, les utilisateurs internationaux n'ayant pas accès à de telles installations dans leur propre pays.

Le projet était en outre destiné à améliorer l'efficacité des services aux utilisateurs et à stimuler les nouvelles idées de collaboration et développer une nouvelle instrumentation.

Globalement, le projet IA-SFS a soutenu le nombre incroyable de 3 577 expériences sur une période de 5 ans, soit 7 expériences par jour en moyenne. Les domaines de recherche comprenaient la physique, la chimie, les sciences de la vie et la biotechnologie, les sciences de la terre et l'environnement, ainsi que les lettres/l'histoire.

Le projet IA-SFS a également abouti au développement d'une instrumentation destinée à la génération d'impulsions laser de durée extrêmement courte (femtoseconde) pour les micro-dispositifs de mise au point de synchrotron haute résolution, pour les onduleurs (synchrotrons produisant un déplacement ondulant ou sinusoïdal des particules) et bien d'autres.

En fusionnant plusieurs contrats connexes en un seul, l'équipe du projet IA-SFS a pu coordonner les activités de l'UE en éliminant celles qui étaient redondantes, identifier de nouveaux axes de recherche, actualiser les installations et la documentation pertinente et fournir une tribune libre internationale dédiée en stimulant fortement à l'échelle mondiale les activités de recherche liées à ce domaine. Pour toutes ces raisons, la CE l'a sélectionné comme l'un des 40 projets les plus réussis du sixième programme-cadre.

Informations connexes