Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PROHITECH — Résultat en bref

Project ID: 509119
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Italie

Résistance séismique des bâtiments historiques

Les bâtiments et monuments historiques du bassin méditerranéen sont menacés de destruction par l'activité sismique. Un financement de l'UE a permis à des scientifiques d'adapter un système de protection antisismique ultramoderne aux constructions existantes.
Résistance séismique des bâtiments historiques
La région méditerranéenne et celle des Balkans sont particulièrement sensibles à l'activité sismique. Au cours des derniers siècles, la partie sud de l'Europe a subi plusieurs tremblements de terre aux effets dévastateurs et des milliers d'autres de moindre amplitude.

Mais cette région constitue également un trésor virtuel de bâtiments et monuments historiques. Des constructions datant de l'Antiquité, telles que le Colisée et les structures de l'Acropole d'Athènes, aux bâtiments et autres monuments de l'époque byzantine, l'Europe du Sud est un centre d'histoire culturelle qui mérite d'être préservé.

Les technologies mixtes réversibles (RMT) sont largement utilisées dans la construction des nouveaux bâtiments. Les RMT sont réversibles dans le sens où elles peuvent être complètement enlevées, si nécessaire. Elles sont mixtes du fait qu'elles intègrent différents composants de matériaux ou méthodes de construction dans une même structure afin d'exploiter au mieux leurs propriétés spécifiques dans des situations extrêmes, y compris l'activité sismique.

Les constructions existantes n'ont pas la protection antisismique de base qui est désormais la norme dans les nouvelles constructions. Des scientifiques européens ont cherché à appliquer pour la première fois la conception basée sur la performance (PBD) à la préservation des bâtiments et monuments historiques en utilisant des RMT tout en créant simultanément une codification pour se conformer aux Eurocodes structurels.

Le projet Prohitech («Seismic protection of historical buildings by reversible mixed technologies»), financé par l'UE, a permis au consortium de réaliser des progrès impressionnants en matière de protection antisismique des bâtiments et monuments historiques.

Le consortium du projet Prohitech a analysé de manière approfondie les techniques et les méthodes d'évaluation des dommages existantes en vue d'identifier les problèmes nécessitant une approche innovante. Les scientifiques ont cherché à définir des options de stratégie d'intervention réversible et concernant la réglementation sismique.

Ils ont étudié les propriétés des matériaux et les systèmes de protection, y compris les travaux expérimentaux, afin d'évaluer de nouvelles techniques RMT.

L'équipe du projet Prohitech s'est particulièrement attachée à améliorer la connaissance et la prise de conscience des ingénieurs, chercheurs et autorités concernant l'importance de l'utilisation des matériaux avancés pour développer des technologies réversibles et respectueuses de l'environnement.

la mise en œuvre des concepts Prohitech pourrait aider à garantir l'intégrité structurelle de nombreux bâtiments et monuments historiques face à l'activité sismique potentiellement dévastatrice dans le bassin méditerranéen.

Informations connexes