Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PROMET — Résultat en bref

Project ID: 509126
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Grèce

Protection contre la corrosion pour les objets anciens en métal

La région méditerranéenne regorge de musées et de sites historiques où sont exposés des objets anciens en métal, vestiges d'un un passé inestimable. Un financement de l'UE a permis de mettre au point un système ultra-perfectionné de surveillance et de protection contre la corrosion.
Protection contre la corrosion pour les objets anciens en métal
Les objets anciens en métal datant des périodes phénicienne, hellénique, romaine et islamique définissent tout un patrimoine culturel. Malheureusement, ils subissent la corrosion venant de l'eau salée et de la forte humidité de l'air.

S'ils ne sont pas protégés, la corrosion attaque le cœur du métal, qui se minéralise. Les systèmes de protection traditionnels utilisés dans les pays du Nord sont en général inadaptés à de tels climats.

Le développement des collections d'objets en métal associé aux économies restreintes des pays qui les gèrent ne permet pas d'abriter ces objets anciens dans des lieux offrant une protection adéquate. Pour les conservateurs et les spécialistes des techniques de conservation, les considérations financières limitent également les possibilités de développer une nouvelle technologie de protection, plus appropriée.

L'objectif des spécialistes de la conservation était d'élaborer une politique de préservation et de restauration cohérente comportant des systèmes innovants de protection contre la corrosion associés à des technologies portatives de pointe pour évaluer la corrosion.

Le projet Promet, financé par l'UE, a permis au consortium de développer et de tester des revêtements et des inhibiteurs de corrosion ainsi que des couches barrières par dépôt physique en phase vapeur (PVD) et dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma (CVD).

Par ailleurs, ils ont développé de nouvelles stratégies de surveillance de la corrosion basées sur la spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS) et la micro-fluorescence X (micro-XRF), deux techniques de pointe destinées au contrôle non destructif des éléments de la composition chimique d'un échantillon.

Les essais de corrosion en chambres climatiques, combinés à une évaluation du vieillissement naturel, ont permis aux scientifiques de réaliser une étude comparative de l'efficacité des différents systèmes de protection. Les collections analysées provenaient de musées et de sites de fouilles archéologiques et comprenaient également des collections de pièces de monnaie et d'armures de chevaliers.

La poursuite des expériences par les partenaires du projet Promet devrait consolider les concepts et les résultats s'y référant par des contrôles à long terme, permettant aux parties prenantes impliqués dans la conservation de soutenir sans réserve leur adoption.

Les concepts du projet Promet ont le potentiel de faciliter l'usage à grande échelle des revêtements protecteurs et la mise en pratique de contrôles de corrosion des collections archéologiques et historiques peu onéreux sur site.

Ensemble, ils pourraient assurer la protection des nombreux objets métalliques du patrimoine culturel remarquable subissant la corrosion par l'eau salée et la forte humidité dans la région méditerranéenne.

Informations connexes