Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

TASNANO — Résultat en bref

Project ID: 516865
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: France

Analyse à grande échelle des nanostructures

La capacité de caractériser, contrôler et manipuler des microstructures à l'échelle industrielle est primordiale pour débloquer le plein potentiel des nanotechnologies. Des chercheurs financés par l'UE ont développé des outils modulaires sur puces en vue de faire de cette possibilité une réalité.
Analyse à grande échelle des nanostructures
Les capteurs de proximité sont des sondes capables de détecter la présence d'objets proches sans les toucher. Les microscopes à balayage de sonde (SPP), dont les microscopes à force atomique (AFM) font partie, mesurent les propriétés locales telles que la hauteur ou l'absorption optique à l'aide d'un embout sonde situé à proximité immédiate de l'échantillon.

La sonde elle-même est un cantilever, une structure ressemblant à une aiguille très fine. Quand ils passent sur la surface d'un échantillon, les SPP permettent la caractérisation et la manipulation au niveau moléculaire, d'une importance particulière dans le domaine des nanotechnologies.

Les nano-outils SPP actuels, essentiellement utilisés pour la recherche, comprennent seulement quelques sondes à l'affichage limité et les vitesses de traitement sont lentes. Le développement d'importants réseaux de sondes en parallèle et l'utilisation de matériaux «intelligents» pourraient considérablement améliorer la vitesse, la résolution de surface et la commande du bras manipulateur, et entraîner ainsi le développement d'une toute nouvelle classe de nano-outils dédiés à l'industrie.

Des chercheurs européens se sont employés à produire des réseaux parallèles de capteurs cantilever en utilisant des matériaux piézorésistifs (PR). Les matériaux PR font partie de l'une des nombreuses classes de matériaux intelligents. Ils réagissent à la contrainte mécanique avec des variations dans la résistance au flux de courant électrique.

Grâce au financement par l'UE du projet Tasnano («Tools and technologies for the analysis and synthesis of nanostructures»), des scientifiques ont étudié la possibilité d'appliquer la technologie PR à un nano système électromécanique générique avec des modules en parallèle (PM-NEMS) qui pourraient être rendus opérationnels en vue de produire des circuits intégrés NEMS spécifiques à l'application (AS-NEMS).

Les concepts Tasnano devraient permettre la mise en opération ainsi que l'analyse, le contrôle et la manipulation des nanostructures à l'échelle industrielle. Ils pourraient avoir un impact sur l'analyse des données à haut débit, la synthèse des nouveaux produits et tout un éventail d'applications qui restent à découvrir, entraînant un développement rapide des processus de nanotechnologie et leur exploitation commerciale.

Informations connexes