Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SEDBARCAH — Résultat en bref

Project ID: 511254
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Belgique

La bioremédiation pour décontaminé les eaux de surface

La recherche européenne s'est penchée sur la possibilité d'utiliser des microbes naturels pour la «biodécontamination» des eaux souterraines, une source de solvants organiques (des polluants) dans les eaux de surface.
La bioremédiation pour décontaminé les eaux de surface
Les eaux souterraines et les eaux de surface sont souvent caractérisées par des ressources distinctes, bien qu'interconnectées. Les eaux de surface suintent par le sol et deviennent des eaux souterraines. Inversement, et c'est là le cœur du projet Sedbarcah («Sediment biobarriers for chlorinated aliphatic hydrocarbons in groundwater reaching surface water») de l'UE, les eaux souterraines nourrissent les sources d'eaux de surface.

Sedbarcah étudie la possibilité selon laquelle la couche sédimentaire entre les eaux de surface et souterraines pourrait servir d'apport en agents de dégradation biologique et physicochimique. Plus particulièrement, les scientifiques se sont concentrés sur la source biologique, une barrière biologique naturelle.

En exploitant l'action des microbes anaérobies que l'on trouve dans les sédiments en raison de l'eutrophisation, le projet a tenté de se servir intelligemment de ces bactéries. Ainsi, ils ont déterminé le rôle et la composition génétique de la communauté microbienne vivant dans les lits de rivières en surveillant l'activité des sédiments de la Senne en Belgique et de la Belá en République tchèque.

L'équipe du projet s'est concentré spécifiquement sur un groupe de polluants, les hydrocarbures chlorés (HCC). L'un d'eux, le perchloréthylène (PCE), est un solvant organique très courant issu du nettoyage à sec et des processus industriels. Dans des conditions anaérobies, les HCC peuvent être totalement oxydés en dioxyde de carbone (CO2), en eau et en chlore par les microbes. Sedbarcah s'est notamment concentré sur les bactéries capables de déchloration.

L'étape suivante a consisté à augmenter les activités d'élimination des polluants et à maintenir ces processus, ainsi qu'à développer des outils pour étudier la dégradation microbienne in situ. Pour renforcer le potentiel de bioremédiation de la communauté, les scientifiques ont étudié les effets des variables changeantes telles que les nutriments et les donneurs et récepteurs d'électrons.

La contamination des eaux de surface avec des HCC dissouts provenant des activités de dégraissage de l'industrie est un problème important, notamment en raison de leur apparence à des concentrations dangereuses et cancérigènes. Sedbarcah a collecté des données de grande valeur pour les systèmes de bioremédiation pour décontaminer les systèmes d'eaux de surface.

Informations connexes