Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

BIOTOXMARIN — Résultat en bref

Project ID: 513967
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: Allemagne

Détection des biotoxines contaminant les produits de la mer

La contamination des fruits de mer par certaines toxines d'algues peut provoquer des allergies et sérieusement affecter le système nerveux et gastrique de l'homme. Des intoxications alimentaires de ce type sont susceptibles d'apparaître au niveau de toutes les zones côtières de la planète en raison de l'accumulation de biotoxines marines lors des périodes de prolifération des algues.
Détection des biotoxines contaminant les produits de la mer
Le projet Biotoxmarin («Development of novel analytic tools for the detection of marine biotoxins») a réussi à développer de nouvelles méthodes rapides, faciles d'emploi et peu coûteuses pour détecter les toxines que contiennent les produits de la mer ou le sérum des patients. Ces nouveaux outils reposent sur la technologie des polymères à mémoire de forme, des biocapteurs extrêmement sensibles et de nouveaux bio-essais. L'amélioration de l'efficacité de détection a été démontrée en comparant ces nouvelles technologies et les techniques actuelles.

Les produits et les techniques élaborées dans le cadre du projet Biotoxmarin ont un énorme potentiel commercial, spécialement le système d'essai, de capteurs et de dosage sur bandelettes réactives qui pourra être commercialisé sous la forme d'un kit complet. Les nouvelles techniques de chromatographies liquides couplées à une spectrométrie de masse (LC-MS) développées par les partenaires du projet pourront être utilisées pour la production de références et d'applications de dépistage.

Des partenaires commerciaux, principalement des petites et moyennes entreprises (PME), ont participé au projet et joueront un rôle majeur pour l'exploitation et la diffusion des résultats. Les méthodes développées par le consortium Biotoxmarin permettront également de remplacer les animaux utilisés dans les essais en laboratoire, comme les souris utilisés actuellement pour la détection des biotoxines marines. Cette alternative pourra être mise en place grâce à des tests anticorps et des récepteurs de polymères synthétiques.

Les résultats obtenus par Biotoxmarin permettront de réduire l'incidence des intoxications alimentaires provoqués par les produits de la mer, minimisant par là même les dégâts économiques générés par la production de biotoxines pendant les périodes de prolifération des algues.

Informations connexes