Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FLIRET — Résultat en bref

Project ID: 516118
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Allemagne

L'amélioration des tests en soufflerie sur les modèles d'avion

Concernant les modèles de prévision numérique des performances d'un avion, les tests en soufflerie restent une solution préférable à un essai en vol réel. Des chercheurs financés par l'UE ont amélioré la précision des mesures de test, avec des répercussions importantes sur la conception future des avions.
L'amélioration des tests en soufflerie sur les modèles d'avion
Pour les tests en soufflerie d'un avion, l'équipe d'ingénieurs et de scientifiques a monté un modèle de l'avion dans la soufflerie en vue de maintenir sa position dans des conditions de résistance diverses, réalisant ainsi une réelle simulation des performances.

Bien entendu, la mesure précise des contraintes et sollicitations dynamiques nécessite des modèles d'une grande précision. Toutefois, pour interpréter les résultats des tests, il est également important de tenir compte des répercussions des dispositifs de montage eux-mêmes étant donné qu'ils ne sont pas présents en situation de vol réel.

Dans le cadre du projet Fliret («Flight Reynolds number testing») financé par l'UE, des chercheurs européens ont cherché à évaluer divers dispositifs de montage et leurs répercussions sur les mesures expérimentales (notamment des nombres de Reynolds et Mach).

Le nombre de Reynolds et le nombre de Mach déterminent les caractéristiques en mécanique des fluides, dont la vitesse et la viscosité. Ces deux mesures sont problématiques dans les souffleries conventionnelles, mais simulées de manière très réaliste dans des souffleries cryogéniques (froid intense). Les scientifiques ont donc centré leurs efforts sur des dispositifs de montage de modèle et leurs répercussions dans des souffleries cryogéniques en basant leur étude sur la soufflerie transsonique cryogénique ETW européenne.

Les scientifiques en ont profité pour évaluer les méthodes de modélisation numérique existantes telles que des outils de prévision et de calcul de dynamique des fluides (CDF). Ils ont éclairci les avantages et inconvénients des techniques expérimentales et de modélisation existantes et les ont améliorées en vue d'une meilleure synergie.

Quatre nouveaux dispositifs de montage (pointes) de modèle ont été conçus, fabriqués et testés. Selon les scientifiques, avec des souffleries cryogéniques la précision des mesures a augmenté de près de 10 % par rapport aux techniques actuelles les plus modernes, ce résultat étant dû en grande partie à la diminution des interférences entre pointes et modèles.

Le projet Fliret a permis d'explorer un aspect important des essais de modèles d'avion, essentiel à l'interprétation des résultats. Les améliorations apportées par le consortium en matière de dispositifs de montage de modèle ont donné des mesures plus précises des paramètres critiques. À long terme, la mise en œuvre des concepts Fliret devrait améliorer la conception des avions en entraînant une réduction des coûts de fabrication.

Informations connexes