Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Innover pour le réseau ferroviaire régional de l'UE

Des chercheurs financés par l'UE ont apporté d'importantes informations qui contribueront à orienter l'agenda de recherche de l'UE vers des innovations au profit d'un système ferroviaire plus efficace et économique.
Innover pour le réseau ferroviaire régional de l'UE
L'augmentation du rendement et la réduction des coûts associés au système ferroviaire européen sont importants pour renforcer l'utilisation du rail et donc réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les transports par rail consomment moins d'énergie par passager que l'automobile particulière, ils utilisent une électricité à faible impact carbone et rejettent bien moins d'émissions par passager que le voyage par air.

Le Comité consultatif européen pour la recherche ferroviaire (ERRAC) est l'autorité de la CE en matière de recherche ferroviaire à l'échelle européenne. Il a été mis en place en 2001 comme organisme européen central afin de revitaliser le réseau ferroviaire européen et de soutenir l'innovation, pour améliorer le rendement et réduire les coûts.

L'ERRAC a donc publié en 2007 le programme stratégique de recherche sur le transport ferroviaire (SRRA - Strategic Rail Research Agenda) pour définir les objectifs jusqu'en 2020.

Le projet ERRAC SSA («ERRAC SSA») financé par l'UE a été lancé pour soutenir toutes les activités de l'ERRAC (Action spécifique de soutien de l'ERRAC). Il couvrait tous les types d'usages ferroviaires: classique, grande vitesse, marchandises et passagers (en zones urbaine et régionale).

L'un des domaines les plus importants couverts par le projet ERRAC SSA était celui de l'infrastructure et du fonctionnement des voies ferrées régionales, un secteur qui manquait de données et dont les besoins en recherche n'étaient qu'à peine abordés. Trois analyses importantes ont été conduites concernant les activités nationales et le SRRA.

Outre ses activités générales de soutien, le projet ERRAC SSA a mis en avant deux problèmes jusque là non pris en compte par l'ERRAC, mais pourtant de première importance pour l'innovation.

Premièrement, le consortium s'est intéressé aux aspects économiques de l'innovation comme le coût du passage aux nouvelles technologies, en comparant les innovations du secteur ferroviaire à celles d'autres secteurs, et en comparant les innovations en UE avec celles de pays hors de l'UE. Deuxièmement, les chercheurs ont pris en compte des problèmes socioéconomiques tels que les facteurs socioculturels affectant les décisions en matière de voyage par rail, les préférences et l'acceptation par les clients.

Globalement, le projet ERRAC SSA a soutenu et élargi les précédentes activités de l'ERRAC, apportant des informations importantes pour modifier le SRRA au vu des caractéristiques régionales du rail et des facteurs socioéconomiques.

Informations connexes