Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DERMAGENESIS — Résultat en bref

Project ID: 500224
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Italie

Un cuir produit par génie biologique, pour le secteur de la chaussure

Un consortium financé par l'UE a mis au point une technique originale de génie tissulaire pour améliorer le rendement et la qualité des produits à base de cuir, tout en réduisant la consommation d'eau et la pollution.
Un cuir produit par génie biologique, pour le secteur de la chaussure
Le secteur du cuir utilise divers processus, l'un des plus importants étant le tannage des peaux brutes. Le tannage augmente la résistance du cuir, ce qui est nécessaire pour divers produits comme les chaussures légères.

Le plus souvent, le tannage utilise des produis chimiques toxiques, dans un processus répétitif de trempage et de rinçage des peaux. Il engendre de grandes quantités d'eaux usées qui, si elles ne sont pas correctement gérées, présentent de grands risques pour l'environnement et la santé.

Avec le soutien de l'UE, le consortium européen du projet Dermagenesis («Bio-engineering of leather: structure design, biosynthesis - Towards zero emission production») s'est attaqué aux principales difficultés des tanneries européennes.

Outre les problèmes de consommation et de pollution d'eau, le secteur fait face à un marché des peaux très volatil et de qualité variable. Et les propriétés mécaniques de la matière première sont souvent supérieures à celles du produit fini.

Le projet a donc associé des universités, des instituts de recherche, des PME et des associations du secteur pour concevoir une biofabrication originale, économique et répondant aux besoins des fabricants de chaussures.

Dermagenesis visait à renforcer le rendement et la qualité du produit, et à réduire la consommation et la pollution de l'eau, en mettant au point des processus biotechnologiques de pointe.

Dermagenesis a mis au point des matériaux mixtes, naturels et biosynthétiques, ainsi que des techniques de traitement, conduisant à une production avec peu ou pas de déchets, avec des produits semi-traités secs, exempts de métaux, de sels et de biocides.

Les chercheurs ont associé des techniques classiques de traitement du cuir avec l'ingénierie tissulaire pour stabiliser une peau tridimensionnelle de 3 millimètres d'épaisseur à partir d'une base bovine (bœuf, buffle, etc.) et la traiter avec de nouvelles méthodes de croissance post-tissulaire.

En outre, le consortium a mis au point le tout premier testeur de biotoxicité (Dermatox), susceptible d'être utilisé dans bien d'autres domaines que le tannage.

L'optimisation des résultats de Dermagenesis pourrait améliorer le rendement et la qualité des matériaux utilisés par le secteur de la chaussure, tout en réduisant l'utilisation d'eau et de produits polluants. Leur utilisation sera certainement bénéfique pour la compétitivité du secteur, pour la santé de l'homme et pour l'environnement.

Informations connexes