Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RAPOLAC — Résultat en bref

Project ID: 30953
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE

Une fabrication meilleur marché et plus écologique des composants d'avions

Des scientifiques financés par l'UE ont modifié un processus de formage de métaux pour l'industrie aéronautique. Sa commercialisation promet des avantages financiers et environnementaux considérables.
Une fabrication meilleur marché et plus écologique des composants d'avions
Le dépôt de métal profilé (SMD pour shaped metal deposition) est un processus de fabrication de prototypes et de pièces uniques prometteur, breveté par Rolls-Royce et enseigné à l'Université de Sheffield. Ce processus permet de produire des pièces métalliques complexes à partir de spécifications numériques (fichier de conception assistée par ordinateur (CAO)). Il réduit, de plus, l'usinage et la finition avec une production d'émissions peu ou non dangereuses.

Il n'a cependant pas été commercialisé car il nécessite la commande manuelle d'un technicien spécialisé et ne fournit pas suffisamment de clarté sur les propriétés du matériau des pièces produites. Le potentiel du SMD d'économiser à long terme des matériaux et des coûts lors de la fabrication de pièces complexes le rend cependant particulièrement attrayant pour l'industrie aéronautique où actuellement 90% de la matière est perdue.

Des scientifiques européens ont initié le projet Rapolac («Rapid production of large aerospace components - ou Production rapide de grands composants aéronautiques») pour améliorer l'automatisation et le contrôle et développer des modèles de processus SMD applicables à de nombreux matériaux et à la fabrication aéronautique.

Le consortium a développé globalement des paramètres stables pour la soudure d'un alliage de titane commun basés sur la caractérisation de ses propriétés et l'automatisation de son élimination. Une plage stable de paramètres est primordiale pour la répétabilité, la fiabilité et la qualité des pièces finies.

Les scientifiques de Rapolac ont également comparé les coûts et les avantages environnementaux du SMD aux techniques conventionnelles de fabrication de nombreuses pièces aéronautiques faites en petite série à partir du matériau choisi. Le processus SMD génère une réduction des délais de production de 9 mois à 1 mois, une consommation d'énergie moitié moindre à celle des méthodes conventionnelles et une réduction de 20% des émissions dangereuses.

Le projet Rapolac a permis à la technologie SMD d'améliorer considérablement la production en petite série ou de pièces prototypes principalement dans l'industrie aéronautique.

Une réduction significative des temps de production, de la consommation énergétique et des déchets de matières premières génèrera d'importantes économies. La technologie Rapolac, également synonyme de réduction des émissions séduira aisément les fabricants aéronautiques, les investisseurs et le public.

Informations connexes