Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CNEUPRO — Résultat en bref

Project ID: 37950
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

De nouveaux biomarqueurs pour améliorer le pronostic de la maladie d'Alzheimer

Les biomarqueurs moléculaires se présentent de plus en plus comme un excellent moyen de détecter diverses maladies et d'en faire un pronostic. Un projet de recherche européen a travaillé à découvrir des biomarqueurs pour détecter précocement la démence.
De nouveaux biomarqueurs pour améliorer le pronostic de la maladie d'Alzheimer
D'ici 2050, la maladie d'Alzheimer (la forme la plus courante de démence) devrait affecter une personne âgée sur 85. Il n'existe actuellement aucun traitement curatif et seuls des traitements modificateurs de la maladie sont en cours d'étude.

Cependant, pour que les traitements d'immunisation contre la bêta-amyloïde soit efficaces, ils doivent être administrés aux stages précoces, ce qui n'est pas facile à détecter par suite du manque de fiabilité des méthodes de diagnostic du syndrome démentiel.

Pour dépasser ces difficultés, le projet Cneupro («Clinical neuroproteomics of neurodegenerative diseases») financé par l'UE s'est intéressé à des outils de protéomique en vue de découvrir des biomarqueurs neurochimiques de la démence dans le sang et le liquide cérébrospinal. Cette approche devait améliorer le diagnostic précoce et éventuellement prédictif de la maladie d'Alzheimer (MA).

Le projet Cneupro a intégré l'expertise de sociétés des biotechnologies avec des centres leaders en clinique et diagnostic, associant ainsi une gestion de haut niveau des prélèvements avec un phénotypage clinique. Il a défini un ensemble de protocoles opérationnels standard pour les marqueurs neurochimiques du diagnostic de la démence, applicable à tous les pays européens.

Deux centres du consortium ont identifié simultanément 30 biomarqueurs potentiels, validant dans une certaine mesure les résultats. L'utilisation de ces biomarqueurs pour concevoir de nouvelles méthodes de détection et des tests ELISA devrait avoir un impact notable sur méthodologies de diagnostic des cibles de la MA.

Associés à la neuroimagerie moléculaire, les résultats du projet Cneupro pourraient contribuer au diagnostic précoce de la maladie, améliorant le bien-être, la santé et la qualité de vie des citoyens européens.

Informations connexes