Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une biobanque européenne pour la radiothérapie

Un projet européen a mis en place une grande banque européenne de données contenant les données thérapeutiques des patients, le détail des résultats de leur radiothérapie, le tout associé à une biobanque d'échantillons de tissus des patients. La base de données GENEPI permettra d'accéder facilement à des milliers d'échantillons de radiothérapie et à une information documentée pour les recherches en radiosensibilité.
Une biobanque européenne pour la radiothérapie
Les scientifiques travaillant dans le domaine de la radiothérapie ont réalisé que pour obtenir de nouveaux progrès dans la prédiction des résultats de la radiothérapie, les connaissances et les ressources disponibles devaient d'une façon ou d'une autre être mises en commun. Ils ont alors pensé à une banque européenne de recherche regroupant les échantillons et les données de réponse des tissus aux radiations. Ce concept virtuel d'une banque de tissus liée à une base de données centrale intégrant la possibilité d'exploration et d'entrées de données est devenu réalité grâce au financement du projet GENEPI-ENTB au sein du 5ème programme-cadre (5e PC) de l'UE.

Dans le prolongement de cet effort et pour permettre de futurs développements, l'UE a également financé la base centrale de données GENEPI par le biais du projet GENEPI ENTB 2. Avec plus de 5 000 patients enregistrés et 12 000 échantillons de tissus associés aux résultats concrets obtenus en radiothérapie, la base de données GENEPI peut se targuer de représenter maintenant la plus grande infrastructure de ce type dans le monde.

L'objectif des partenaires du projet Genepi-ENTB 2 était un triplement du nombre d'échantillons sous forme d'ADN de lymphocytes ou d'autres tissus prélevés sur les patients en radiothérapie, accompagnés de détails sur la thérapie elle-même ainsi que le résultat final du traitement. Les données correspondant aux patients ayant été affectés de manière inattendue par une réponse sévère au traitement ont également été enregistrées.

Pour rendre les données de la base GENEPI plus accessibles, les partenaires du projet ont développé des outils permettant leur recherche et leur exploration. Ils ont également rédigé des procédures standards d'exploitation pour le contrôle qualité, y compris une vérification dosimétrique et un contrôle assurance qualité (AQ) des protocoles de traitement.

Dans l'ensemble, les modifications apportées par les chercheurs et l'addition d'échantillons à la biobanque GENEPI devraient permettre de renforcer son importance dans le domaine de la radiologie et de l'oncologie. La base de données GENEPI ainsi optimisée facilitera toutes les futures recherches sur les doses de rayonnements et leurs effets potentiels.

Informations connexes