Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

OPTIMOILS — Résultat en bref

Project ID: 36318
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: France

Optimiser le traitement de l'huile végétale pour la santé

Les méthodes traditionnelles d'extraction de l'huile à partir des graines et les procédés de raffinage subséquents peuvent réduire la teneur bénéfique en micronutriments. L'équipe du projet Optimoils, financé par l'UE, a développé de nouvelles méthodes de traitement qui peuvent préserver les précieux micronutriments perdus dans le flux des déchets.
Optimiser le traitement de l'huile végétale pour la santé
S'intéressant plus particulièrement à trois huiles de table parmi les plus utilisées en Europe – tournesol, colza et soja – le projet Optimoils visait à optimiser le traitement afin d'améliorer la récupération des huiles bénéfiques. Leurs micronutriments nécessaires à la prévention du risque cardiovasculaire, mais qui risquent d'être perdus, sont les phytostérols, les phospholipides, les tocophérols, les phénols et la coenzyme Q10Assouplir les conditions de raffinage permettrait non seulement d'augmenter la valeur nutritive, mais de réduire également l'impact environnemental en nettoyant le flux de déchets. L'autre résultat bénéfique pourrait être une réduction des coûts de production.

L'équipe du projet Optimoils a procédé à des tests de goût, d'odeur, de qualité, de stabilité et de sécurité sur ce qu'on appelle les «huiles optimisées». Les applications domestiques testées incluaient la formation d'une émulsion pendant la préparation de sauces, la cristallisation dans les margarines, la cuisson à la poêle et à la friture ainsi que la stabilité à l'oxydation pendant le stockage.

Les résultats du projet ont révélé que l'optimisation des opérations de broyage et de raffinage entraînait une valorisation des micronutriments recherchés et une réduction des coûts de production. Les qualités sensorielles des huiles de soja et de tournesol étaient acceptables, mais l'huile de colza conservait un goût prononcé. Parallèlement, comme prévu, les coûts énergétiques ont été réduits.

La quantité de sous-produits a été réduite. Une nouvelle méthode de valorisation de l'une des retombées commerciales du raffinage de l'huile, le deodistillat, a été mise au point. Ce sous-produit particulier a été obtenu par désodorisation de l'huile.

Une étude expérimentale sur un animal a démontré les propriétés bénéfiques des trois huiles optimisées pour lutter contre le stress oxydatif. En outre, une étude clinique de longue durée a révélé qu'une huile de colza optimisée et riche en antioxydants pourrait protéger contre la peroxydation des lipides humains, processus par lequel des radicaux libres endommagent des composants cellulaires en extrayant des électrons des lipides membranaires.

Les huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés sont globalement reconnues pour être plus bénéfiques à la santé que les graisses saturées. Si le facteur de protection contre le stress oxydatif peut être augmenté, c'est une excellente nouvelle pour les consommateurs et les autorités sanitaires.

Informations connexes