Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EUPRIM-NET — Résultat en bref

Project ID: 26155
Financé au titre de: FP6-INFRASTRUCTURES
Pays: Allemagne

Organiser la recherche sur les primates non humains

Un projet européen intégré a révisé l'infrastructure des centres financés par des fonds publics et conduisant des recherches biomédicales sur des primates non humains. Avec l'accent mis sur l'efficacité de la recherche, les travaux du projet Euprim-NET devraient accélérer la mise au point de vaccins et de produits pharmaceutiques pour des maladies comme le cancer et l'hépatite.
Organiser la recherche sur les primates non humains
Les primates non humains sont essentiels à la recherche biomédicale. Par leur proximité génétique avec l'homme, ils servent de modèle animal pour des études de génomique et de biotechnologies en matière de santé.

L'importance de la recherche biomédicale pour les maladies et la transplantation d'organes est telle que de nombreux travaux sont en cours. Les laboratoires impliqués disposent en outre des infrastructures nécessaires pour l'hébergement et la reproduction des primates.

Cependant, les considérations éthiques en matière de recherche sur les primates, ainsi que la complexité de leur physiologie, exigent des installations de recherche très spécialisées. Pour élever encore la qualité de la recherche, le projet Euprim-NET financé par l'UE a créé un réseau pour les centres publics concernés.

Il a élaboré une initiative d'infrastructure intégrée afin de fournir les meilleurs services et assistance pour la recherche sur les primates. Euprim-NET visait à optimiser l'élevage des primates ainsi qu'à standardiser les procédures de recherche biomédicale. Le projet a mis en place des biobanques de haute qualité sur les primates, et assuré des formations pour tout le personnel impliqué avec les animaux.

Les objectifs ont été atteints grâce à quatre activités de réseau, des activités transnationales et trois activités de recherche en commun. Le projet a rédigé un manuel sur l'élevage des primates et assuré de nombreuses formations par le biais de séminaires, des ateliers et la distribution de supports de formation. Les activités transnationales comprenaient la plateforme Primocid dédiée à faciliter la recherche préclinique dans les maladies immunitaires chroniques comme l'arthrite rhumatoïde.

Le projet Euprim-NET a soutenu de nombreuses activités de recherche. Citons la mise au point de nouveaux tests de diagnostic pour les polyomavirus, l'herpès B et certains rétrovirus, et l'évaluation de la spécificité et de la sensibilité de plusieurs tests commercialisés. Citons encore le typage moléculaire des gènes de l'immunité chez les macaques afin de comprendre la susceptibilité au pathogène et de réduire le nombre d'animaux nécessaires pour les tests.

Dans l'optique de la mise en réseau avec des laboratoires isolés, un appareil de télémesure à haut débit a été proposé pour les enregistrements électrophysiologiques à distance. Les opérateurs à distance peuvent contrôler la position de la microélectrode tout en recevant les enregistrements de l'activité des neurones.

Les travaux du projet Euprim-NET ont amélioré les normes de la recherche sur les primates non humains. Ceci pourrait accélérer la mise au point de thérapies et de stratégies médicamenteuses pour des maladies très coûteuses, par exemple neurodégénératives ou cancéreuses.

Informations connexes