Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EPITRON — Résultat en bref

Project ID: 518417
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

La thérapie épigénétique contre le cancer

Une approche innovante pour le traitement du cancer vient d'être développée sous la forme d'une thérapie épigénétique et était au cœur de l'initiative Epitron. Cette approche implique l'utilisation de composants ou de molécules qui inversent les aberrations de signalisation épigénétique que l'on trouve dans les cellules cancéreuses.
La thérapie épigénétique contre le cancer
Le concept des mutations génétiques menant à la formation du cancer est bien connu. De plus en plus de données montrent qu'outre les modifications dans la séquence de l'ADN des cellules cancéreuses, les modifications épigénétiques se produisant après la réplication de l'ADN peuvent également jouer un rôle dans la carcinogenèse. Ces modifications peuvent prendre la forme de la méthylation de l'ADN (à savoir l'ajout d'un groupe de méthyle à une séquence spécifique) ou la modification des protéines interagissant avec l'ADN que l'on appelle histones. Les évènements de remodélisation de la chromatine (acétylation, phosphorylation, méthylation) régulent l'expression génétique, modifiant souvent le phénotype des cellules et leur comportement. La démonstration de l'effet clinique anticancéreux des inhibiteurs des histones déacétylases (iHDAC) a fourni une preuve de principe pour l'activité des médicaments épigénétiques.

Ainsi, le projet Epitron («Epigenetic treatment of neoplastic disease») visait à définir et valider le concept de la thérapie épigénétique contre le cancer. En particulier, les scientifiques du projet étudiaient le mécanisme de l'action antileucémique des médicaments épigénétiques en se concentrant sur la leucémie myéloïde aiguë (LMA) et en étendant leurs découvertes à d'autres cancers.

Une attention particulière a été accordée à l'activation sélective de la voie de signalisation TRAIL (ligand inducteur d'apoptose lié au facteur de nécrose tumorale) par des médicaments épigénétiques in vivo. Grâce au développement de modèles murins innovants, les chercheurs ont pu étudier et exposer l'activation d'autres voies antitumorales suivant le traitement des médicaments épigénétiques.Une recherche épigénétique à l'échelle du génome pour déceler de nouvelles épicibles en mettant l'accent sur les oncoprotéines leucémogènes pourrait aider à faire progresser les options thérapeutiques de la LMA actuelles. Le développement des travaux d'Epitron face aux tumeurs solides devrait aider à découvrir la base de l'apoptose sélective dans les cas de cancer et à fournir de nouveaux types d'armes validées sélectives par une tumeur.

Informations connexes