Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

WEMED — Résultat en bref

Project ID: 517620
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Italie

Une meilleure utilisation des cultures en région méditerranéenne

Les scientifiques ont envisagé d'un nouvel angle un problème ancien mais croissant, celui de l'utilisation de l'eau pour les cultures des régions sèches. Les informations obtenues et les recommandations prodiguées devraient contribuer à augmenter l'efficacité et la durabilité, et à soutenir les économies fragiles.
Une meilleure utilisation des cultures en région méditerranéenne
L'agriculture est un facteur important de l'économie dans les pays de la région méditerranéenne et d'Europe de Sud. De nombreux projets de recherche ont étudié la question du rendement hydraulique d'une irrigation (WUE - water use efficiency) par rapport aux cultures. Cependant, la mise en œuvre pratique des résultats dans la région a été assez limitée.

Dans certains cas, la réalité agricole de la région méditerranéenne ne se prête pas aux méthodologies définies. Dans d'autres, le transfert des connaissances des chercheurs aux utilisateurs finaux, dont les agriculteurs, n'est pas efficace.

Afin d'améliorer la gestion régionale de l'eau et le WUE des cultures dans les pays méditerranéens en développement, des scientifiques ont lancé le projet WEMED («Evaluation of the water use efficiency indicators in the Mediterranean region») financé par l'UE.

Les scientifiques se sont énormément basés sur toute une gamme de modèles d'échelle qui incluaient les coûts réels. En outre, ils ont fait d'importantes suggestions pour de nouveaux modèles pouvant fournir une image plus précise de l'utilisation de l'eau et de son efficacité.

Le consortium a étudié le développement des indicateurs de WUE, ce qui a permis d'améliorer l'utilisation de l'eau et de développer et d'adopter de nouvelles cultures pouvant mieux supporter les climats secs et arides. L'équipe a évalué l'intégration d'une variété de paramètres dans des indicateurs de la productivité de l'eau et du WUE, dont la biomasse produite, le rendement des cultures, les revenus et autres.

Ils ont eu recours à des systèmes intelligents basés sur la prévision des demandes pour l'amélioration de la distribution de l'eau et la programmation de l'irrigation. L'amélioration des cultures était également une question importante et l'attention accordée à ce domaine portait sur les cultures résistantes à la sécheresse, qu'elles soient naturelles (les arbres fruitiers par exemple) ou produites par croisement assisté par la génomique.

Enfin, en réponse au changement planétaire et aux demandes croissantes des hommes, les scientifiques ont défini un certain nombre de facteurs à prendre en compte dans l'utilisation de l'eau pour des cultures et a suggéré un système participatif basé sur les frais reflétant le coût et le profit associés à l'eau dans une culture donnée.

WEMED a adopté une autre approche à l'utilisation de l'eau pour les cultures dans les pays en développement de la région méditerranéenne, avec une attention particulière accordée à l'amélioration du WUE et une validation sur le terrain. À une époque de pénurie en eau de plus en plus grande, les résultats promettent d'avoir un impact important sur les économies respectives de plusieurs façons.

Informations connexes